Avignon conquise par Les Sages Fous

Le spectacle le Cirque Orphelin du théâtre de...

Agrandir

Le spectacle le Cirque Orphelin du théâtre de masques et de marionnettes Les Sages Fous, basé à Trois-Rivières, a été sélectionné une soixantaine de fois par des diffuseurs européens.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Lortie
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) C'est une autre étape qui vient d'être franchie par Les Sages Fous à l'international. Le théâtre de marionnettes basé à Trois-Rivières termine tout juste un périple d'un mois au 69e Festival d'Avignon, l'une des plus importantes manifestations du spectacle vivant contemporain dans le monde. Si plusieurs peuvent revenir bredouille d'un évènement d'une telle ampleur, Les Sages Fous se sont plutôt assurés d'une soixantaine de spectacles en France, notamment en Martinique, en Guyane et à La Réunion.

Une quarantaine de spectacles faisaient partie de la programmation officielle du Festival d'Avignon qui se déroulait du 4 au 26 juillet. Les quelque 1000 autres, comme Les Sages Fous, prenaient part au Off d'Avignon de leur propre initiative. L'enjeu de cette opération séduction était important pour la troupe trifluvienne qui tentait de percer les réseaux français. Plus de 1,3 million d'entrées se font au festival Off d'Avignon, dont 3000 diffuseurs de spectacle.

Grâce à un passage remarqué, le Cirque Orphelin des Sages Fous a été approché plus d'une soixantaine de fois. Ces différentes offres faciliteront certainement les tournées pour les deux ou trois prochaines années. «Ça fait quand même plusieurs années qu'on tourne le Cirque Orphelin en Europe, mais en France, c'est un autre genre de réseau, plus difficile à percer», explique Sylvain Longpré, directeur technique.

L'équipe ne voulait pas se faire trop d'attentes. «On allait là pour se faire connaître, mais là, on ne peut pas demander mieux», poursuit Sylvain Longpré. Les Sages Fous n'auraient pas osé espérer une telle réponse même si le spectacle était bien rodé depuis belle lurette. 

«En partant, l'investissement est gros. Il faut absolument arriver avec un spectacle qu'on sait qui marche. C'est la première fois qu'on avait un spectacle prêt à y aller. Il y en a beaucoup qui y vont avec un spectacle plus ou moins fragile ou qui tourne depuis peu de temps. Si le mot se passe qu'il est mauvais, ça peut le détruire.»

La réponse positive n'a pas pris de temps à se faire sentir. «Habituellement, la première semaine, c'est normal de ne pas avoir beaucoup de monde, mais dès les premières représentations, nos salles étaient pleines. Le bouche à oreille s'est fait rapidement.»

La dernière représentation du spectacle présenté à l'Espace Roseau avait lieu dimanche dernier à Avignon. L'aventure vient donc d'insuffler un second souffle au Cirque Orphelin créé en 2010. «On avait l'impression d'avoir fait beaucoup le tour de l'Europe, dans tous les festivals que nous on connaissait, mais avec ça, c'est reparti», se réjouit Sylvain Longpré. Si les diffuseurs ont acheté spécifiquement le Cirque Orphelin, il devient par la suite beaucoup plus facile de proposer de nouveaux spectacles d'une même troupe. Des diffuseurs québécois étaient également sur place. «On va être beaucoup plus connus au Québec grâce à ce passage.»

Basés à Trois-Rivières, Les Sages Fous se disent satisfaits de leur public ici. «Il est assez fidèle et on sent qu'il est prêt à nous faire confiance. On est bien à Trois-Rivières. Il y a du monde de tous les milieux qui viennent nous voir. On est choyés.»

C'est entre autres grâce à leur collaboration fraîche de cet hiver avec l'agence française 02A Productions que leur passage a été simplifié. «On ne se cherchait pas un agent, mais un agent nous a trouvés, on a signé avec eux. Ça facilite le contact et la vente du spectacle.»

Rappelons que le Cirque Orphelin raconte l'histoire de deux chiffonniers-ferrailleurs qui s'inventent un petit cirque qui évoque la vie d'une troupe d'artistes de cabaret paumés. Les Sages Fous décrivent leur art comme «un théâtre grotesque et poétique où l'image et le geste l'emportent sur le verbe». L'équipe permanente est composée des fondateurs Jacob Brindamour et South Miller, actuellement en France, de Sylvain Longpré et de Valérie Provost.

La brigade envoyée à Avignon devrait remettre les pieds en terre trifluvienne la semaine prochaine. Les Sages Fous présenteront un nouveau spectacle lors du dernier week-end de leur Saison de théâtre insolite les 28 et 29 août. Des compagnies de Trois-Rivières, Montréal, des États-Unis et de France prendront d'assaut l'église Sainte-Cécile et ses environs. Les soirées débuteront à 20 h. À noter que certaines représentations accueillent un nombre limité de spectateurs.

Depuis leur création il y a douze ans, ils ont fait partie de la sélection officielle de 200 festivals internationaux de théâtre, dans 27 pays, sur quatre continents. Ils sont récipiendaires de nombreux prix à travers le monde. Trois-Rivières est le lieu où ils ont élu domicile, entre le fleuve Saint-Laurent et le parc des Ursulines, au coeur du quartier historique. 

Le festival d'avignon

• Entre 35 et 50 spectacles

• 20 lieux

• Entre 120 000 et 140 000 billets vendus

• 500 journalistes

• 3500 professionnels

du spectacle vivant

Le OFF d'Avignon

• Plus de 1000 compagnies qui se produisent de leur

propre initiative

• 1 300 000 entrées

• 3000 programmateurs

• Premier marché du

spectacle vivant en France

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer