C'est la saison du Théâtre insolite

La saison du Théâtre insolite débute dès samedi... (Photo: Archives, Cinthia Chouinard)

Agrandir

La saison du Théâtre insolite débute dès samedi à l'église Sainte-Cécile de Trois-Rivières avec deux soirées de représentations gratuites les 19 et 20 juin.

Photo: Archives, Cinthia Chouinard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La saison du Théâtre insolite débute dès samedi à l'église Sainte-Cécile de Trois-Rivières avec deux soirées de représentations gratuites les 19 et 20 juin. Les deux autres rendez-vous de cet événement estival sont programmés pour les10 et 11 juillet de même que les 28 et 29 août.

Le menu de l'édition 2015 est assez touffu avec quatre propositions distinctes aussi insolites les unes que les autres. D'abord, on trouve The Puzzle Box de la troupe américaine Ziggurat Theater Ensemble. Dans ce spectacle, le personnage d'une jeune femme étrange trouve une boîte à secrets verrouillée sans ouverture apparente. Or, la boîte provoque toute une série d'événements étranges. Ce spectacle d'une cinquantaine de minutes est accessible pour 120 spectateurs seulement et c'est la raison pour laquelle ceux-ci doivent se procurer des billets d'entrée qui seront distribués gratuitement à 19 h sur le parvis de l'église. Le spectacle, lui, a lieu à 21 h.

Magali Chouinard, de Montréal, présentera La femme blanche dans lequel cette femme blanche pose un regard tendre sur la solitude en tant qu'espace privilégié pour multiplier les rencontres de soi. Un spectacle tout en émotions et en poésie qui sera présenté chaque soir à 20 h et 21 h 30 dans les jardins de l'église. Chaque représentation dure une trentaine de minutes.

Toujours dans le jardin, Noë Cropsal, de Montréal, offre Le Palace en très courtes représentations de six minutes qu'un seul spectateur à la fois pourra vivre. Le Palace est une salle de cinéma pour marionnettes où sont présentés des courts-métrages mettant en vedette... des marionnettes. Les représentations se succéderont à partir de 20 h.

Finalement, sous un petit chapiteau forain, dans une coproduction des Sages Fous et de Créatures Compagnie, de France, on présente Petits pains oubliés. Le chapiteau se veut un musée pas comme les autres où sont en montre les artéfacts d'une civilisation oubliée qui aurait essaimé des deux côtés de l'Atlantique. Les représentations d'une durée de 30 minutes sont prévues à 20 h, 20 h 45 et 21 h 30. Comme l'accès est limité à 15 personnes par représentation, il faut se procurer des billets qui seront, eux aussi, remis à partir de 19 h sur le parvis de l'église.

Il faut noter qu'en cas de pluie, la programmation sera modifiée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer