• Le Nouvelliste > 
  • Arts 
  • > Le Manoir Boucher de Niverville dévoile sa programmation 

Le Manoir Boucher de Niverville dévoile sa programmation

Le Manoir Boucher de Niverville a dévoilé sa... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Manoir Boucher de Niverville a dévoilé sa programmation estivale et automnale. Sur la photo de gauche à droite: Samantha Bérubé, guide animatrice, Julie Desaulniers, agente culturelle pour le manoir Niverville et la maison Rocheleau, Stella Montreuil, présidente de la corporation, et Alexandra Carignan, guide animatrice.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le Manoir Boucher de Niverville a dévoilé mardi sa programmation estivale et automnale, incluant de l'animation historique, des soirées de contes, des conférences, des ateliers de savoir-faire et des parcours urbains. Les activités s'amorceront ce dimanche 21 juin avec la démonstration d'entraînement militaire de la Milice coloniale Pierre-Boucher de 13 h à 16 h dans le jardin du Manoir. L'activité se répétera le lendemain ainsi que les 8 et 9 août.

Aussi dans le volet de l'animation historique, les visiteurs pourront rencontrer le personnage de Joseph- Claude Boucher de Niverville les 10 et 11 juillet de 13 h à 17 h et entendre ses récits, aventures et faits d'armes.

La première des soirées de contes est prévue le 26 juin à 20 h avec Francis Désilets. Marc-André Fortin et Lucie Bisson suivront dans la série de Contes autour du feu, respectivement les 24 juillet et 28 août à 20 h 30. À l'automne, les Vendredis du conte se tiendront dans le manoir et seront animés par Rémi Francoeur le 25 septembre et Christian Lalonde le 27 novembre.

Comme par les années passées, le Mois de l'archéologie sera souligné par divers rendez-vous en août, dont un atelier de fabrication de poupée végétale le 16, une conférence sur les différents métiers reliés à l'archéologie avec Louis Gilbert le 23, et une rencontre avec la trifluvienne Geneviève Pothier-Bouchard (le 30), qui évoquera son cheminement et son implication dans les fouilles de la Grotte du bison en France.

Trois conférences sont au calendrier. René Beaudoin parlera du 400e anniversaire de l'arrivée des Récollets en Nouvelle-France (le 18 octobre), Yvan Fortier retracera les origines de la fête de Noël le 22 novembre et Marie Ouellet explorera la médecine à l'époque de la Nouvelle-France le 6 décembre. Les réservations sont nécessaires pour assister à ces conférences.

Quatre ateliers de savoir-faire ancestral sont au programme, dont deux avec Evelyne Boutet: le premier portera sur le tricot de lavette (le 4 octobre) et le second invitera les participants à graver une fenêtre à partir d'images historiques (le 8 novembre). Stéphanie Miller offrira un atelier sur l'enjolivure de métal le 15 novembre, tandis que Les Occupées guideront les participants dans la transformation d'un vieux livre en objet décoratif le 6 décembre.

Le Manoir Boucher de Niverville propose également deux parcours urbains, soit Vue parallèle, une visite guidée avec visionneuse (View Master), ainsi qu'un rallye GPS, qui se déploie comme un circuit pédestre impliquant la réponse à des énigmes.

LA MAISON ROCHELEAU S'ANIME

Gérée par la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières comme le Manoir Boucher de Niverville, la Maison Rocheleau a également révélé sa programmation d'animation. Le personnage de François Rocheleau se promènera sur le terrain les 26 juillet, 16 et 23 août de midi à 17 h pour partager l'histoire de sa famille qui a habité le lieu pendant 111 ans. Le 27 septembre, le Cercle des fermières de Trois-Rivières initiera les participants au tricot au manche à balai.

Deux conférences sont à l'agenda. Raymonde Fortin abordera le parcours des Filles du Roy le 20 septembre, et René Rocheleau, descendant de François Rocheleau, présentera l'histoire de sa famille le 1er novembre. Puis, du 22 juin au 7 septembre, la Maison Rocheleau abritera la deuxième partie de l'exposition La polyphonie des sens, d'Isabelle Clermont.

mj.montminy@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer