Le Cirque du Soleil arrive en ville

L'équipe technique du spectacle Le monde est fou est débarquée lundi à... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Linda Corbo
Linda Corbo
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) L'équipe technique du spectacle Le monde est fou est débarquée lundi à l'Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières, une équipe composée d'une trentaine de personnes qui vaqueront ces jours-ci aux travaux de montage. Mardi, ils s'affairaient d'ailleurs à installer les équipements de scène en compagnie du directeur des opérations, Patrice Poulin, et de la directrice de la production, Geneviève Lussier.

Ces jours-ci, quelques camions convergent donc vers Trois-Rivières avec des équipements spécifiques au monde du cirque, des éléments qui s'ajouteront à ceux de l'Amphithéâtre. «C'est principalement de l'éclairage, des appareils acrobatiques, des systèmes pour faire les performances acrobatiques, des ponts et des équipements vidéos», indique M. Poulin. Jusqu'au 28, on installera aussi progressivement les éléments de décor, notamment «des miroirs, des arbres, des lampadaires et toutes sortes de surprises», ajoute-t-il.

Mardi, on avait commencé à installer l'avant-scène, qui débordera un peu dans la salle et qui permettra aux artistes d'évoluer encore plus près des spectateurs, tout comme on installera sous peu les équipements qui permettront certaines acrobaties aériennes qui se déploieront au-dessus du public, notamment le bungee et le trapèze. «On a aussi un numéro de sangles aériennes, un numéro de cerceaux et un autre de danse murale qui vont se passer à l'extérieur du cadre de scène, soit au-dessus ou proche des gens», indique Geneviève Lussier.

Sur scène, ajoute-t-elle, le public verra des numéros de trampoline, d'acrobaties au sol, de jongleries et autres disciplines traditionnelles de cirque. «La particularité de ce spectacle-là, c'est qu'on monte des tableaux. On n'est pas que dans une succession de numéros acrobatiques. On créé beaucoup de numéros de groupe où, souvent, les danseurs seront là en même temps que des numéros aériens et d'autres numéros acrobatiques. Il y aura beaucoup d'action qui va se passer en même temps. On joue là-dessus et la metteure en scène veut en mettre plein la vue.»

Toutes les installations qui sont en cours doivent être terminées pour le 28 juin, de manière à ce que les 25 artistes du cirque puissent débuter leurs répétitions le 29 juin sur la scène de l'Amphithéâtre. Cela dit, les répétitions ont déjà débuté la semaine dernière à Montréal pour les 25 artistes principaux, groupe qui sera rejoint à Trois-Rivières par une vingtaine de figurants recrutés au sein de la région, auxquels s'ajoutera le danseur professionnel trifluvien François Pruneau.

À cette date, tous les éléments seront en place sur la scène de l'Amphithéâtre pour que les répétitions se déroulent avec toutes les constituantes du spectacle, donc avec le son, la vidéo, la musique et les costumes, précise Patrice Poulin.

Enfin, une première générale se déroulera la veille de la première, soit le 14 juillet. «Pour nous, c'est un gros show. C'est l'équivalent de ce qu'on a fait à Québec avec le spectacle Les Chemins invisibles, sauf que cette fois on est dans un vrai théâtre. On a ici un super beau plateau de scène, comparable à un théâtre classique», indique le directeur des opérations. «On a tout ce qu'il faut pour bien travailler.»

linda.corbo@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer