• Le Nouvelliste > 
  • Arts 
  • > Entre sacré et profane à l'église Notre-Dame-de-la-Présentation 

Entre sacré et profane à l'église Notre-Dame-de-la-Présentation

Carole Saucier, de la Caisse Centre-Sud de Shawinigan... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Carole Saucier, de la Caisse Centre-Sud de Shawinigan (partenaire financier), Lise Racine, présidente du Comité de protection des oeuvres d'Ozias Leduc, et Isabelle Clermont, artiste multidisciplinaire, posent au coeur de l'exposition de cette dernière, dans la sacristie de l'église Notre-Dame-de-la-Présentation.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Shawinigan) L'église Notre-Dame-de-la-Présentation de Shawinigan est notamment connue pour sa décoration signée Ozias Leduc, qui juxtapose les images religieuses traditionnelles et les illustrations profanes de la vie des pionniers du Centre-de-la-Mauricie. Dévoilée lundi, l'exposition temporaire estivale 2015 joue aussi sur cette dualité sacré/profane à travers l'installation immersive visuelle et sonore d'Isabelle Clermont.

«À la manière d'Ozias Leduc qui a réuni le sacré et le profane dans un environnement avant tout dédié au sacré, nous aimons sortir des sentiers battus pour présenter des expositions qui vont vers des horizons que nous n'avons pas encore explorés dans nos lieux», a commenté la directrice générale du Comité de protection des oeuvres d'Ozias Leduc, France St-Amant, en présentant la programmation estivale de l'église désignée lieu historique national du Canada il y a 10 ans.

Isabelle Clermont a pour sa part remercié le comité pour son ouverture à présenter Entendre le temps, une oeuvre conceptuelle fruit d'un travail de recherche élaboré depuis un an. La sacristie est habitée d'un univers sonore créé par l'artiste et, visuellement, par ses oeuvres multidisciplinaires comprenant un mur d'images saintes à l'encre et acrylique (Colorations mariales) et une installation de partitions musicales, selon la technique de la sérigraphie sur papier (Les chants sacrés).

Aussi, des oeuvres picturales insérées l'une dans le banc d'un piano et l'autre dans un autel, sont faites d'impressions numériques. D'autres créations de médiums mixtes, ainsi qu'une projection vidéographique et une surface d'où émergent des mains de porcelaine complètent l'exposition.

«Entendre le temps, c'est aller puiser à l'intérieur de nous. C'est vivre au rythme des colorations qui nous habitent, avec de multiples visages; c'est se laisser toucher par cette vibration qui émane d'une pulsion énergétique qui envahit la sacristie. L'exposition propose d'aller plonger dans les profondeurs de soi», formule l'artiste pour guider le visiteur dans sa démarche.

Isabelle Clermont dit s'être d'abord laissée porter par les études de mains d'Ozias Leduc. La concrétisation de cette inspiration s'exprime ainsi dans le texte explicatif de l'exposition: «Une réflexion installative a pris naissance au coeur d'une imagerie sainte liée à Marie. De ses mains qui offrent, d'une envie de recueillement presque mystique, d'un besoin de me nourrir d'une force féminine plus grande que nature a émergé ce travail de recherche et création». Les diverses colorations de l'âme de femme de Marie l'ont aussi inspirée.

Le 19 juin à 19 h, Isabelle Clermont convie le public à un troisième événement de la série Duos pour corps et instruments, intitulé Duos pour mains inspirées. Avec la pianiste Magali Lemieux, elle créera des tableaux vivants dans une performance menant à la découverte de son exposition en conclusion. Cette exposition pourra être vue jusqu'au 27 septembre au même horaire que les visites guidées de l'église et des oeuvres d'Ozias Leduc.

Les dimanches des artistes

Comme par les années passées, les messes dominicales de 10 h à l'église Notre-Dame-de-la-Présentation seront animées par des artistes de la région.

La série débute ce dimanche 21 juin avec la chanteuse Fabiola Toupin, accompagnée par David Robert au piano.

Linda Proulx et ses musiciens suivront le 28, tandis que le clarinettiste Denis Doucet et le guitariste Sébastien Deshaies animeront la célébration du 5 juillet.

La violoniste Francine Dufour, Catherine Laurin et Daniel Quirion seront au rendez-vous le 12 juillet, et les autres dimanches seront respectivement animés par les voix de Rachelle Thibodeau, Dany Dubois, Les Pauvres de St-François, Les messagers de bonheur, la Chorale OMH, Anik St-Pierre et Chantal Béland.

Le violoniste Antoine Bareil clôturera la saison le 6 septembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer