• Le Nouvelliste > 
  • Arts 
  • > Saint-Jean-Baptiste 2015: une fête étincelante, malgré les coupes 

Saint-Jean-Baptiste 2015: une fête étincelante, malgré les coupes

On retrouve sur la photo Steve Bernier, coordonnateur... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste)

Agrandir

On retrouve sur la photo Steve Bernier, coordonnateur de la fête en Mauricie, Roger Kemp, président du conseil d'administration de la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie, et Guy Rousseau directeur général du même organisme.

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Malgré des réductions budgétaires de l'ordre de 20% pour l'organisation des festivités, la 181e célébration de la fête nationale du Québec aura son habituelle emphase dans la région. Sur l'ensemble du territoire mauricien, on parle d'environ 250 activités réparties sur 49 sites.

Les spectacles seront encore une fois nombreux mais l'événement régional qui aura lieu au parc portuaire de Trois-Rivières domine le paysage. Le 23 juin, dès 18h, des groupes mauriciens lanceront la fête: Greg Alone, d'abord, avec son rock et le groupe Bradycardie, avec sa musique métissée de musiques du monde se succéderont.

Le public aura ensuite droit à un programme double assez relevé avec la présence de Jérôme Charlebois qui mènera la foule jusqu'au discours patriotique confié, comme l'animation de la soirée, du reste, au slammeur Dany Carpentier, alias Naïd. C'est lui qui reprendra ici les paroles du discours confié au porte-parole national, l'auteur, compositeur et interprète Stéphane Archambault qui en fera la lecture sur les Plaines d'Abraham, à Québec. Par la suite, le spectacle trifluvien se poursuivra sur un air de fête avec le groupe Tassez- vous d'là qui rend hommage à la musique des Colocs.

La fête se déclinera encore en de multiples spectacles partout dans la région. On peut trouver la programmation au www.fetenationale.quebec. Mentionnons, parmi les plus importants, les spectacles qui se dérouleront le 23 juin à La Tuque, avec les groupes Traffiq et Accent Bleu, à Louiseville, avec Mathieu Provençal et Fred Lebel, à Shawinigan-Sud avec Anik St-Pierre et Martin Giroux, notamment.

Le 24 juin, Baptiste Prud'homme sera à Grandes Piles avec son groupe alors qu'à Grand-Mère, Alain Quessy et son groupe mèneront le public jusqu'au feu de joie et aux feux d'artifice présentés pour une 73e année. Le dynamique Éric Masson fera danser Saint-Maurice alors qu'à Saint-Étienne-des-Grès, ce sont les frères Lemay qui en feront autant jusqu'au feu d'artifice.

Il n'est pas coutume de montrer un côté sombre lors de l'annonce de la programmation mais le directeur général de la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie, Guy Rousseau, a déploré les coupes budgétaires dont fait l'objet la fête nationale en province et, forcément, ici.

«Je ne pouvais pas ne pas faire de sortie là-dessus, a-t-il confié. C'est la première fois qu'on est touché de façon aussi importante. On a été en mesure de minimiser l'impact en puisant dans les surplus accumulés mais on a quand même dû couper dans des événements comme les traditionnelles Grandes Tablées ou la tournée du porte-parole national.»

«Le gros problème, c'est qu'il semblerait que l'année prochaine, il y aurait d'autres coupes. Sur l'ensemble de la province, de nouvelles coupes se situant entre 2% et 5%, ça va se traduire par un déficit de 350000$ sur un budget global de 3 millions$. Parce que la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie est une des plus grosses en province, on est en mesure d'investir entre 30000$ et 40000$ dans la fête régionale alors, on va tout faire pour que la fête ne soit pas affectée mais on a des limites.

Ça va finir par se faire sentir dans les fêtes locales ou même l'évènement régional. La célébration se fait déjà grâce au bénévolat, avec des budgets très limités.» «Le message envoyé par le gouvernement, c'est que la fierté et l'identité nationale ne sont pas importantes. Pour moi, la force d'un peuple, c'est sa cohésion, sa solidarité et c'est ce que représente la fête nationale.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer