Martine St-Clair chante les femmes de Plamondon

Martine St-Clair, qui a débuté sa carrière dans... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Martine St-Clair, qui a débuté sa carrière dans la toute première version de Starmania en 1980, puisera de nouveau dans le répertoire de Luc Plamondon vendredi soir à St-Mathieu-du-Parc, dans un souper-spectacle à caractère intimiste

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Linda Corbo
Linda Corbo
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) C'est dans une ambiance intimiste qui donne plein espace aux textes et à la profondeur des mots que le public découvrira Martine St-Clair chante les femmes de Plamondon, un spectacle que l'interprète présentera pour la toute première fois vendredi soir à Saint-Mathieu-du-Parc, à la Cabane chez Nathalie.

Dans une formule souper-spectacle, elle y proposera une production dans laquelle elle prend plaisir à chanter les pièces que le célèbre parolier avait composées pour les Diane Dufresne, Renée Claude, Fabienne Thibeault, Céline Dion et compagnie.

C'est sous cet angle que Martine St-Clair a choisi de revisiter Plamondon le jour où elle a eu à faire sa sélection. C'était l'an dernier, au moment où on organisait un hommage au célèbre parolier dans son patelin d'origine, Saint-Raymond-de-Portneuf. L'équipe qui organisait cet événement avait effectué un petit sondage maison pour savoir quelle interprète les gens aimeraient entendre chanter Plamondon et, parmi les deux-trois noms qui sont ressortis, c'est sur Martine St-Clair que le choix s'est arrêté. «Ça m'a fait un velours au coeur et j'ai dit oui tout de suite, mais en raccrochant la ligne, je me suis demandée ce que je chanterais... Il y a 500 chansons dans son catalogue, je devais commencer par où?»

Or, en misant sur les femmes de Plamondon, elle n'a pas raté son coup. «En 30 ans de carrière, j'en ai vécu des moments sur scène, mais celui-là était unique.» En fait, ce petit spectacle de Saint-Raymond- de-Portneuf a eu une réception telle que l'équipe en place y a décelé l'étoffe d'un spectacle de plus grande envergure. «Comme des enfants, on est tous retourné chez nous à se faire des listes.»

Vendredi, elle présentera leurs vingt coups de coeur, dont Le fils de Superman, qui avait été composée pour elle. «Ça fait vingt ans que je ne l'ai pas chantée», confie Martine St-Clair. La pièce, une histoire vraie, était trop puissante, dit-elle. «Je voyais les gens pleurer devant moi et ça me demandait beaucoup.»

Dans ce spectacle, mis en scène par Richard Massicotte, Martine St-Clair débute avec la rencontre entre Luc Plamondon et Diane Dufresne, duo de feu des années 1970, fera place à un bloc de Starmania et réservera un medley «groove» éclatant, dit-elle, tout comme elle interprétera une demande spéciale de Luc Plamondon lui-même, la version intégrale et méconnue de L'Hymne à la beauté du monde. Dans la voix de Diane Dufresne, on n'a connu que la deuxième portion de cette pièce, qui a été scindée en deux, raconte-t-elle. «Je ne le savais pas, mais cette chanson, il l'avait composée en pensant à une jeune écrivaine, une poétesse qui s'était immolée parce qu'elle trouvait que la société n'allait nulle part... J'espère être capable de la finir», dit Martine St-Clair, qui avoue être bouleversée par cette chanson, et particulièrement en ces temps où justement, elle peine à voir la violence qui sévit dans le monde. «Je n'aurais jamais pensé que, dans ma vie, je verrais autant d'atrocités. Des tueries, des femmes mutilées, des jeunes filles kidnappées en Afrique, bref, L'hymne à la beauté du monde, c'est une chanson testament.»

PREMIÈRE EN MAURICIE

La présentation de son tout premier spectacle en Mauricie relève de l'enthousiasme de Nathalie Simard à son endroit. «Quand mon agent a fait l'envoi pour présenter le spectacle aux diffuseurs, c'est la première qui a levé la main», sourit Martine St-Clair. Elle y retrouvera du coup la jeune femme qu'elle a côtoyée au cours des années 90, alors que les deux chanteuses partageaient la même étiquette de disque. «Par la suite, j'avais entendu dire que Nathalie aimait beaucoup ce que je faisais, qu'elle me respectait comme artiste et qu'elle connaissait toutes mes chansons alors pour moi, c'est un beau départ et je souhaite que la salle soit pleine à craquer.»

Les billets pour ce souper-spectacle sont disponibles au coût de 52$ et peuvent être achetés en réservant au 819-532-2843. Outre Saint-Mathieu-du-Parc, Martine St-Clair présentera le tout à quelques autres endroits cet été, notamment en Estrie et à Québec. Éventuellement, elle aimerait créer un album avec ce répertoire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer