Les Beaux-Parlants misent sur L'héritage diabolique

La troupe de théâtre Les Beaux-Parlants, de Shawinigan,...

Agrandir

La troupe de théâtre Les Beaux-Parlants, de Shawinigan, propose chaque année des pièces que l'on souhaite rassembleuses en plus d'étendre son champ d'action à d'autres activités culturelles de la ville.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Linda Corbo
Linda Corbo
Le Nouvelliste

(SHAWINIGAN) La troupe de théâtre amateur Les Beaux-Parlants, de Shawinigan, présentera à trois reprises la pièce L'héritage diabolique, de Jérôme Dubois, mercredi, jeudi et vendredi à 19 h 30 au Centre des arts. Dix comédiens y incarneront l'univers de Tante Odette, une vieille dame célibataire qui, au moment de choisir ses héritiers, s'est amusée à leurs dépens en les engageant dans une véritable course au trésor.

C'est chez le notaire, à l'ouverture du testament, que les deux neveux découvriront que leur tante Odette leur a légué une énigme, indiquant que leur héritage se trouve là où ils s'y attendent le moins. Consciente que ses neveux n'en avaient que pour son argent et fidèle à son caractère excentrique, elle leur fournira une série d'indices, les laissant bien embêtés.

La troupe est dirigée par Lucie Trudeau à la mise en scène, qui a choisi cette comédie de boulevard pour adresser un clin d'oeil à tous ceux qui sont capables de vivre l'originalité jusqu'au bout, note la comédienne et responsable des communications de la troupe, Michèle Lafontaine.

«Rencontrer Tante Odette, c'est s'ouvrir au style de vie non conventionnel d'une aînée. C'est un hommage à la liberté qui permet à toute personne de vivre ses propres choix , sans les contraintes qui sont souvent imposées par la société», précise Mme Lafontaine. «Rencontrer Tante Odette, c'est aussi faire la connaissance de ses neveux et de leur famille qui envahissent sa demeure après sa mort dans l'espoir de mettre la main sur un héritage généreux.»

C'est dans cet univers de personnages colorés que les Beaux-Parlants rencontreront leur public pour une quatrième année consécutive. Cette année, les spectateurs verront à l'oeuvre les comédiens Patricia Duchemin, Hélène Gélinas, Amélie Jean, Françoise Kreussler, Michèle Lafontaine, Jean-Pierre Lemay, Mado Mercier, Céline Ouimet et Marie-Josée Racine.

Les billets sont actuellement en prévente au coût de 15 $ auprès des membres de la troupe. On peut aussi se les procurer à la billetterie du Centre des arts et à la porte, les soirs de représentations, au coût de 18 $.

Michèle Lafontaine indique qu'avec l'histoire de cet héritage diabolique, la troupe s'inscrit dans une volonté de se faire connaître au plus large public. «On veut vraiment présenter des pièces qui sont rassembleuses et qui font rayonner le théâtre à Shawinigan», dit-elle. «On veut vraiment s'installer et collaborer à la vie culturelle de la ville.»

On le fera sur scène et dans certaines activités connexes, notamment en animant des vernissages, des heures de conte ou autres activités reliées à Noël ou à l'Halloween. Déjà cette année, on a procédé à une lecture publique qui a rassemblé un public d'une cinquantaine de personnes. Les comédiens ont utilisé alors des textes d'auteurs de la région, prestations qui inspiraient par ailleurs des artistes en arts visuels appelés à créer sur place.

En mai, la troupe prêtera ses services à une autre activité, qui consistera cette fois à incarner un conte choisi par un comité littéraire qui veut favoriser la lecture auprès d'enfants de quartiers défavorisés de la ville. «Nous allons interpréter le conte qu'ils ont choisi et le rendre vivant pour eux», dit-elle. «C'est encore une manière pour nous de s'intégrer à l'offre culturelle de Shawinigan».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer