Un FestiVoix fidèle à lui-même

Le directeur général du FestiVoix, Thomas Grégoire, a... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Le directeur général du FestiVoix, Thomas Grégoire, a annoncé avec une évidente fierté la programmation de la prochaine édition de l'événement pour ce qui concerne sa scène principale.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La direction du FestiVoix a annoncé mardi matin la programmation sur sa scène principale qui continuera de s'appeler la scène Loto-Québec puisque le directeur général de l'événement, Thomas Grégoire, a aussi confirmé le retour de Loto-Québec à titre de commanditaire majeur pour 2015.

Parmi les gros noms qui occuperont la grande scène pendant l'événement, mentionnons les Cowboys Fringants qui seront de la soirée d'ouverture le 26 juin avec, en première partie, Les frères Lemay. Le lendemain, on verra Bobby Bazini qui sera précédé sur la scène par le jeune Elliot Maginot. Le dimanche 28 juin, le public pourra assister au spectacle rock d'Éric Lapointe dont la teneur de la première partie n'a pas été dévoilée. Toujours du rock pour le mardi 30 juin alors que le groupe Jurassik Rock prendra la scène d'assaut tout juste après la prestation de Vilain Pingouin.

C'est dans une atmosphère folk qu'on célébrera la Fête du Canada alors que Vincent Vallières présentera son spectacle précédé de celui des Hay Babies. Pierre Lapointe sera de retour au FestiVoix mais cette fois, il se paie la grande scène, le jeudi 2 juillet, alors que Fanny Bloom chauffera la foule pour lui. On ne connaît pas encore l'artiste ou le groupe qui fera la première partie du spectacle du samedi

4 juillet mais on sait que le spectacle principal sera Who's Bad. The Ultimate Michael Jackson Tribute Band, une exclusivité québécoise. On terminera l'événement sur une note fort différente avec la présence de Patrick Watson qui offrira un de ses trois seuls spectacles québécois de l'été prochain. Emilie & Ogden et The Franklin Electric le précéderont sur la scène.

Le directeur général Thomas Grégoire a parlé d'une programmation audacieuse dans le contexte économique actuel où les subventions, commandites et autres sources de revenus se font plus rares. «Nous maintenons notre ligne directrice habituelle qui en est une de diversité, d'accessibilité et de qualité, a-t-il soutenu. Nous offrirons un événement festif et éclectique dans lequel nous allons mettre en valeur aussi bien les gros noms québécois qu'internationaux. Ainsi, nous nous assurons de rejoindre et de surprendre notre vaste public.»

En ce qui concerne le budget, le directeur général soutient avoir travaillé avec un budget global similaire à celui de l'an dernier. S'il avoue que les commandites des société d'état ont diminué par rapport à 2014, il indique que l'arrivée de nouveaux partenaires financiers comme Bell est venue compenser.

«Devant les doutes que nous entretenions quant à l'apport de commanditaires majeurs, nous avons décidé de prendre des risques dans la programmation pour être les premiers à se positionner avec certains artistes. C'est une stratégie qui a porté fruits parce qu'en travaillant tôt sur notre programmation, on a pu avoir les artistes qu'on souhaitait et on a pu développer de nouveaux partenariats financiers qui nous ont permis de couvrir les risques.»

Certains changements ont été enregistrés quant aux différentes scènes du FestiVoix. Une nouvelle, les voix folk, apparaît et elle sera située au Temps d'une pinte, au centre-ville. «Par ailleurs, de poursuivre Thomas Grégoire, la scène de la relève devient la scène des voix libres pour accueillir des artistes émergents de la région mais aussi des artistes d'ailleurs offrant des propositions musicales nouvelles et intéressantes dans tous les genres. On a décidé d'ouvrir le champ avec cette scène.»

On a aussi annoncé le début de la prévente des passeports qui s'écouleront, jusqu'au 14 juin prochain, au prix de 39 $, le même prix que l'an dernier alors qu'il sera au prix de 49 $ par la suite. Ces passeports sont disponibles dans les épiceries Métro de la région, les pharmacies Jean Coutu, au centre commercial Les Rivières, Rona L'Entrepôt, Rona H. Matteau et au festivoix.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer