Ambiance ballroom au profit du Conservatoire

Le Conservatoire de musique de Trois-Rivières a souligné avec faste son... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste)

Agrandir

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Nouvelliste

Le Conservatoire de musique de Trois-Rivières a souligné avec faste son demi-siècle d'existence, samedi, lors d'une soirée-bénéfice aux accents de ballroom.

Plus de 70 musiciens de l'Orchestre du Conservatoire et de l'Orchestre à vents du Centre-du-Québec se sont réunis, sous la baguette musicale de Gilles Bellemare et de Hugues Thériault, pour embellir l'atmosphère de notes rappelant la danse à travers les âges.

Menuet, valse, cha cha, tango, swing, polka, rumba, triple swing, bossa nova et merengue se sont succédé sur la piste de danse aménagée à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières. Cerise sur le gâteau, des danseurs de l'Astragale ont animé les convives en présentant des chorégraphies signées Sara Harton.

Avec les fonds amassés lors de cette soirée, la Fondation du Conservatoire offrira à ses jeunes musiciens des ateliers divers, des classes de maîtres, des sorties pédagogiques et des bourses d'excellence et de perfectionnement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer