Korine Côté: une fille simple, directe et drôle

L'humoriste Korine Côté a une bonne dizaine d'années...

Agrandir

L'humoriste Korine Côté a une bonne dizaine d'années de métier derrière elle: assez pour présenter son premier spectacle solo, ce qu'elle fera au Théâtre du cégep de Trois-Rivières vendredi.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) C'est non seulement un premier spectacle solo de l'humoriste Korine Côté que les Trifluviens auront l'occasion de voir vendredi, 20 h, au Théâtre du cégep de Trois-Rivières mais également un spectacle tout neuf puisque la première officielle n'a eu lieu que le 27 janvier dernier à Montréal.

Il faut croire que Korine Côté n'est pas inconnue du public pour autant puisqu'une représentation supplémentaire du spectacle est déjà programmée pour le 7 novembre prochain. Il faut dire qu'elle a du métier puisqu'elle n'a jamais manqué de travail depuis sa sortie de l'École nationale de l'humour il y a dix ans. Dix années au cours desquelles elle a monté des numéros dans toutes sortes d'occasions: galas, soirées d'humour, radio, télé, Web. La totale.

Comment sait-on qu'on est mûre pour présenter un spectacle solo? «Il y a deux facteurs assez simples, répond-elle à la manière de la fille simple et directe qu'elle est sur scène. Il faut avoir assez de matériel pour faire 90 minutes et il faut qu'il y ait du public dans les salles.» Assez simple, en effet.

«Il faut avoir une bonne base de fans qui t'apprécient et te suivent dans différents projets et les réseaux sociaux sont très utiles pour le déterminer. Disons que si tu comptes 2000 personnes qui te suivent et sont intéressées à voir le spectacle, tu es dans le trouble parce que ça ne fait pas beaucoup de monde à chaque spectacle. Par contre, quand tu es rendue à 20 000, c'est plus rassurant.»

Mine de rien, on vient d'apprendre qu'elle sait compter. Elle sait aussi bricoler puisque pour tout décor, elle n'a qu'un tabouret qu'elle a elle-même fabriqué. «J'ai choisi de commencer dans la simplicité: je ne fais que des salles de dimensions modestes, je n'ai pas de décor, pas de lourde mise en scène. C'est moi et mon matériel que je veux offrir au public, pas du fla-fla. Disons que j'ai coupé dans la garniture. Ça donne au spectacle un côté intime qui convient très bien à mon style et à ma personnalité. Je suis pareille dans la vie que sur la scène: je suis une fille simple, sans prétention et mon spectacle se déroule pratiquement sur le mode de la conversation avec les gens.»

Et les sujets? «Mon propos ne renouvelle pas l'humour mais je ne parle pas des relations de couple, ne fais pas de politique et je ne suis pas engagée socialement. En fait, les grands problèmes du monde, ça me frustre et m'attriste trop pour que j'arrive à en rire. Ce n'est pas mon terrain. Moi, je parle des choses simples puisées dans le quotidien. À défaut de changer le monde, si je peux donner deux heures de plaisir au public le temps d'un spectacle, je me dis que ce n'est pas complètement inutile.»

Son terrain à elle, ce sont Les anges de la rénovation, la Coors Light, les bagels de Tim Horton, les émissions de cuisine. Ou alors comment elle se tape elle-même sur les nerfs. «J'ai eu la collaboration de Gabrielle Caron et François Bouliane pour mes textes mais je dois être trop têtue: je n'arrive à bien rendre que les textes qui viennent de moi. Ça me prend mon propre matériel pour être vraiment à l'aise.»

Le spectacle a beau être jeune, il est déjà bien rodé. Sa forme actuelle est définitive depuis novembre dernier alors qu'elle a trouvé l'ordre le plus efficace pour ses numéros qui se succèdent pendant une centaine de minutes. «Je suis contente de la teneur du spectacle: c'est bien équilibré, le dosage est bon. Je suis très heureuse d'avoir fait appel à Alexandre Barette pour ma mise en scène: ça me prenait un oeil extérieur pour bien cibler les choses à améliorer et augmenter l'efficacité des numéros. J'ai trouvé le bon gars pour ça.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer