• Le Nouvelliste > 
  • Arts 
  • > Moyens moindres, mais qualité constante pour Danse Encore 

Moyens moindres, mais qualité constante pour Danse Encore

La directrice générale du Festival Danse Encore, Claire... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

La directrice générale du Festival Danse Encore, Claire Mayer, se montre encore une fois très enthousiaste devant la programmation qu'elle a su concocter pour la 21e édition de l'événement.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Pour sa 21e édition, du 4 au 7 juin prochain, le Festival international Danse Encore a trouvé le moyen de se renouveler après une 20e édition particulièrement riche qui a connu un succès sans précédent. Or, les premiers résultats d'inscriptions aux différents ateliers suggèrent que le succès sera encore de la partie en 2015.

Au niveau de la programmation, la directrice générale Claire Mayer a pris note des bons coups de la dernière édition en allant chercher certains des artistes qui ont eu le plus gros impact sur le public. C'est ainsi que la compagnie Shaping Sound sera de retour mais cette fois, avec une délégation plus imposante. On pourra aussi admirer Les ballets Cristina Hoyos, le Alberta Ballet, Samajam, Chuthis, de Las Vegas ou Gadfly, de Toronto, qui compteront parmi quelque 150 artistes qui prendront part à l'événement.

Deux nouveautés viennent se greffer à la programmation. La première viendra en ouverture de festival avec un 5 à 7 Expérience qui aura lieu au Centre d'exposition Raymond-Lasnier de la Maison de la culture le jeudi 4 juin.

La centaine de personnes qui pourront se procurer les billets auront droit à une rencontre spéciale avec les artistes aux prestations desquelles ils assisteront dans une intimité et une proximité qu'on ne peut expérimenter ailleurs. L'autre innovation, c'est le méga party Bachata, la tendance qui monte dans le domaine de la danse, qui aura lieu le dimanche, à 13 h 30, suivant le tempo imprimé par San Tropez Dance Co.

Le très attendu gala qui sera présenté vendredi et samedi soir mettra en vedette Mel Charlot et ses danseurs, Tap Kids, Alberta Ballet et les Ballets Christina Hoyos pour la première partie. La seconde sera entièrement consacrée à Shaping Sound, la compagnie formée d'anciens participants à la version américaine de So You Think You Can Dance qui avait enflammé la salle Thompson l'an dernier. Seulement, cette année, ils viennent à 15 plutôt que les sept danseurs de 2014. 

Pour ce qui est des spectacles de danse contemporaine offerts en salle, les amateurs auront droit à une offre de grande qualité avec Chuthis, les danseurs de Peter Chu le vendredi soir et Gadfly, le samedi, dans un spectacle intitulé Klorofyl et inspiré du film Les sept samourais

Des spectacles extérieurs seront présentés pendant les trois derniers jours de l'événement sur la scène de la rue Badeaux qu'on reculera pour offrir plus de place aux spectateurs et où il y en aura pour tous les goûts: danse latine, contemporaine, hip hop, claquettes, etc. Un party tous styles aura lieu cette année à l'Auberge Gouverneur, dès 22 h le samedi, avec DJ Francis aux tables tournantes. 

«On ne peut pas avoir les célébrations du 20e anniversaire à chaque année, constate Claire Mayer, alors, cette année, on a moins d'artistes, des moyens financiers moins importants mais une qualité aussi relevée sinon davantage qui devrait nous permettre de dépasser en qualité ce qu'on a présenté en 2014. On a troqué la quantité pour la qualité et on amène des nouveautés très intéressantes comme le méga party Bachata ou le 5 à 7 Expérience qui va être quelque chose d'unique et de précieux pour les gens qui pourront obtenir des billets.»

La directrice générale explique la hausse des inscriptions aux vitrines, classes de maître ou à la compétition par la vague de popularité de ces dernières dans le monde de la danse en général mais aussi comme une conséquence du succès de l'an dernier.

«On surfe encore sur l'édition anniversaire qui a beaucoup fait jaser dans le monde de la danse. J'ai aussi confiance que les nouveautés vont avoir beaucoup d'impact parce qu'elles s'inscrivent dans une tendance. Je suis limitée à 100 billets pour le 5 à 7 Expérience à cause de la grandeur de la salle mais j'ai l'impression que les billets vont s'envoler très rapidement. L'ambiance très intime et chaleureuse dans laquelle ça va se faire avec les bouchées et le vin, ça va être vraiment génial. Les gens vont aimer.»

Les billets pour les différents événements payants sont mis en vente dès jeudi, 9 h, via la billetterie du www.dansencore.ca.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer