Yves Robitaille plonge dans la mythologie à Saint-Élie

De gauche à droite: le conteur montréalais Yves... (Stéphane Lessard)

Agrandir

De gauche à droite: le conteur montréalais Yves Robitaille; Marie Côté, présidente du conseil d'administration du Conseil des arts et des lettres du Québec; Marie-Fleurette Beaudoin, présidente du conseil d'administration du RCQ, ainsi que Fred Pellerin, qui offre un mois de sa maison au service d'un autre conteur.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Linda Corbo
Linda Corbo
Le Nouvelliste

(Saint-Élie-de-Caxton) Le conteur Yves Robitaille pourra se concentrer sur sa création pendant tout le mois d'avril dans l'ambiance de Saint-Élie-de-Caxton. Parmi la vingtaine de demandes reçues, c'est sur lui que s'est arrêté le choix du comité de sélection du Regroupement du conte au Québec (RCQ) pour la deuxième année de la résidence de création dédiée aux conteurs, un lieu qui a été inauguré tout juste l'an dernier.

Pendant un mois, Yves Robitaille pourra profiter de ce lieu logé au coeur du village, une résidence offerte par Fred Pellerin, en plus de bénéficier d'une bourse de 2000 $ versée par le Conseil des arts et des lettres du Québec.

Le conteur montréalais pourra y finaliser un projet ambitieux qui se conclura par une série de cinq spectacles sur la Guerre de Troie. On parle ici de près de dix heures de performance qu'il offrira tout juste après son séjour à Saint-Élie puisque l'événement se tiendra au Gainzbar de Montréal pendant les cinq «Dimanches du conte» du mois de mai. 

À Saint-Élie, M. Robitaille entend peaufiner sa performance scénique de manière à bien tenir le souffle pendant ce marathon de représentations. Il travaillera en ce sens avec l'aide de collaborateurs au scénario et à la mise en scène. «C'est un projet qui roule dans ma tête depuis longtemps. Ici, ça va se précipiter, se condenser et se cristalliser. On va pouvoir rassembler les morceaux du casse-tête et trouver le ton. Je suis très heureux d'être dans ce lieu inspirant», dit-il. 

Doyen de la scène du conte, l'homme avait visité la Pierre angulaire, jadis. Cette fois, il devrait découvrir rapidement le tout Saint-Élie. Aujourd'hui, Fred Pellerin projetait de lui faire une visite guidée alors qu'hier soir, le conteur montréalais brisait déjà la glace en présentant son dernier spectacle au Rond-Coin. 

Au cours du mois, Yves Robitaille pourra par ailleurs profiter des festivités entourant le 150e anniversaire de Saint-Élie. 

«Ce n'est pas un hasard si cette première expérience de résidence est à Saint-Élie, sa communauté croit en la magie», notait hier Marie-Fleurette Beaudoin, présidente du conseil d'administration du RCQ, qui milite pour la reconnaissance du statut du conteur, cause qu'affectionne aussi Fred Pellerin.  

Mercredi, le conteur de Saint-Élie se rappelait qu'à ses débuts, quand un artiste remplissait les formulaires du Conseil des arts et des lettres du Québec, aucune case ne correspondait à son art. «Le mot conteur n'existait même pas dans le vocabulaire.

Aujourd'hui, il y a un beau pied de nez à cette patente-là puisqu'ici, à Saint-Élie, il y a une résidence de conteur qui existe et qui est une résidence de rien d'autre encore... Si d'autres disciplines veulent faire de la pression pour voir un jour apparaître leur nom dans l'affaire, ils pourront le faire, mais le vent vire à l'envers à Saint-Élie-de-Caxton», lance-t-il.

Selon lui, le conte demeure néanmoins un parent pauvre dans la famille artistique au Québec et partout ailleurs, dit-il, mais les structures se précisent, dont cette idée de résidence née l'an dernier. «Cette année, le projet est heureux et vaste. La Guerre de Troie en cinq volets... D'après moi, il (Robitaille) va rester plus qu'un mois.»

L'an dernier, la conteuse Claudette L'Heureux avait été la première héritière de la résidence du conte, une joyeuse expérience, en retient Fred Pellerin. «Claudette? Au bout de deux jours, elle avait le numéro de téléphone de tout le monde sur la rue Principale!»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer