Soirée des Jutra: l'année Xavier Dolan

Le film Mommy de Xavier Dolan a remporté neuf... (Photo: La Presse)

Agrandir

Le film Mommy de Xavier Dolan a remporté neuf trophées, 10 si l'on inclut le prix Billet d'or pour le plus d'entrées en salle.

Photo: La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne Laguë
La Presse Canadienne

Seuls deux prix sur une possibilité de 11 ont échappé à Xavier Dolan, dimanche soir à la 17e Soirée des Jutra, alors que Mommy raflait tous les trophées les plus convoités de la soirée du cinéma québécois. Si l'année dernière était celle de Louis Cyr, 2014 aura été marquée par l'amitié du trio mère-fils-voisine de Mommy.

Meilleure réalisation, actrice principale et de soutien et direction de la photographie; meilleur acteur, montage et scénario, film s'étant le plus illustré à l'extérieur du Québec, et bien sûr, meilleur film. Neuf trophées au total pour Mommy, 10 si l'on inclut le prix Billet d'or pour le plus d'entrées en salle, une soirée qui clôt bien l'année qui a mené l'équipe de Toronto à Cannes, d'où elle est repartie avec le prix du Jury.

Le 1987 de Ricardo Trogi, pourtant un film très apprécié cette année avec ses huit nominations, n'a remporté que trois prix remis hors d'ondes: la direction artistique (Patrice Vermette), les costumes (Valérie Lévesque) et la coiffure (Daniel Jacob).

Tu dors Nicole de Stéphane Lafleur, second favori avec ses 10 nominations, a remporté le trophées de la musique originale, composée par Rémy Nadeau-Aubin et Christophe Lamarche-Ledoux d'Organ Mood, et celui du son.

Une Suzanne Clément très fébrile a récolté la récompense de l'actrice de soutien pour son rôle de Kyla dans Mommy, alors que Pierre-Yves Cardinal remportait l'équivalent masculin pour son rôle dans Tom à la ferme.

En pleurs, Anne Dorval, récipiendaire du prix de la meilleure actrice, a remercié son réalisateur.

«Merci d'être venu me voir il y a 10 ans, merci d'être venu cogner à cette porte et de m'avoir amenée vers les étoiles petit à petit.»

Elle également rendu hommage à sa mère, tout comme Xavier Dolan, qui a accepté le trophée du meilleur scénario en remerciant la sienne, «ma source d'inspiration unique - disons-le».

Dans un gala rythmé qui a duré tout juste plus de deux heures, en partie grâce à ces prix remis durant les pauses publicitaires, les animateurs Pénélope McQuade et Stéphane Bellavance ont remis à André Melançon le prix hommage de la soirée. Michel Rivard avait écrit une chanson expressément pour cet honneur qui s'est terminé en bataille de boules de neige générale dans le Monument National.

S'adressant aux cinéastes dans la salle, M. Melançon, réalisateur de nombreux longs-métrages de la collection Contes pour tous, dont le film-culte La guerre des tuques, s'est permis de donner «sans vergogne» quelques conseils. «Étonnez-nous, questionnez-nous, bousculez-nous. Faites-nous rire, faites-nous pleurer, c'est important; faites-nous penser, c'est important; faites-nous rêver, c'est essentiel.»

Les comédiens Marcel Sabourin, Benoit Brière, Marcel Leboeuf et Guylaine Tremblay, le docteur Gilles Julien, le producteur Rock Demers et les acteurs qui ont incarné Luc et Sophie dans La guerre des tuques ont également prononcé quelques mots et partagé leurs souvenirs de tournage avec M. Melançon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer