L'OSTR et le conservatoire: une grande famille musicale

Sébastien Lépine et Antoine Bareil interpréteront le Concerto... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

Sébastien Lépine et Antoine Bareil interpréteront le Concerto pour violon et violoncelle de Brahms samedi à la salle Thompson avec l'OSTR.

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les liens entre le conservatoire de musique et l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières sont célébrés chaque année à l'occasion d'un concert inscrit dans la programmation de l'OSTR. Cette année, l'orchestre de Jacques Lacombe soulignera le 50e anniversaire du conservatoire trifluvien lors d'une soirée qui mettra en valeur non seulement les élèves du conservatoire, mais d'éminents diplômés de l'institution.

À chaque année, les élèves de la classe d'orchestre du conservatoire, dirigée par le chef émérite de l'OSTR et professeur Gilles Bellemare, se joignent aux musiciens de l'OSTR pour partager l'expérience de la préparation, des répétitions et de la présentation d'un concert d'orchestre professionnel, telle qu'ils seront appelés à la vivre dans leur carrière.

Samedi, sous le thème Une grande famille musicale, le violoniste Antoine Bareil, le violoncelliste Sébastien Lépine et le chef Jocelyn Lafond, tous diplômés du conservatoire, partageront la scène avec les chefs Jacques Lacombe et Gilles Bellemare dans un programme incluant des oeuvres de Brahms, Tchaïkovski et... Rébecca Marois, qui fréquente présentement le conservatoire.

Élève en piano de Denise Trudel et en écriture dans le cours de Gilles Bellemare, Rébecca Marois a relevé le défi lancé par Jacques Lacombe, soit de signer une oeuvre qui serait créée lors du concert conjoint avec le conservatoire. La musicienne de 18 ans a imaginé une Ouverture sur les airs de Félix Leclerc.

«Rébecca a créé autour des chansons de Félix Leclerc. C'est plus que de l'arrangement. Comme il n'y a pas de paroles quand on écrit pour orchestre, il faut travailler au niveau de la trame musicale. C'est basé sur des airs de Félix, mais comme on n'a pas le support des paroles, il faut quand même rester en contact avec l'esprit de ces textes. Ça demande une réflexion assez intéressante», commente Gilles Bellemare.

«Félix était un poète avant d'être un compositeur. Ses mélodies sont parfois un peu naïves. C'est une chance de pouvoir composer pour orchestre autour de cela. Rébecca a fait une oeuvre de 10 minutes, dans un beau langage. C'est une pièce qui respire la jeunesse», ajoute son professeur d'écriture.

Cette ouverture sera dirigée par Jocelyn Lafond, un (jeune) ancien du conservatoire qui cumule plusieurs diplômes dont une maîtrise en orgue, une autre en direction d'orchestre, un baccalauréat en piano et un diplôme d'études supérieures I en écriture. Le jeune homme qui a étudié auprès de Michel Kozlovsky en piano, Raymond Perrin en orgue et Gilles Bellemare en écriture et direction, se perfectionne maintenant au Conservatoire royal de musique de Mons en Belgique.

Après cette ouverture composée par une élève actuelle et dirigée par un ancien du conservatoire, Gilles Bellemare prendra la baguette pour diriger le Double concerto pour violon et violoncelle de Brahms, livré par Antoine Bareil et Sébastien Lépine. Les deux Trifluviens font carrière dans le monde de la musique dite «classique», mais aussi au sein de projets touchant d'autres genres. Ils ont entre autres enregistré deux albums en tant que duo.

«Ce sont deux anciens du conservatoire. Ça me fait vraiment plaisir de voir où ils sont rendus aujourd'hui», confie Gilles Bellemare, qui a travaillé avec eux comme solistes et a composé pour Sébastien Lépine un concerto pour violoncelle et orchestre, créé àl'OSTR en 2009.

Jacques Lacombe reprendra son podium en deuxième partie de soirée pour la Symphonie no 6 de Tchaïkovski. Notons que le public pourra assister à la répétition commentée de cette symphonie au Centre des arts de Shawinigan à 19 h 30 le vendredi 6 mars (au coût de 28,50 $).

Les élèves de la classe d'orchestre du conservatoire seront sur scène avec les musiciens de l'OSTR pour les trois titres au programme. «Je trouve ça extraordinaire que les élèves soient témoins de ça, qu'ils en fassent partie et qu'ils vivent ces instants magiques», considère Gilles Bellemare en parlant de ce contact privilégié avec l'orchestre professionnel, mais aussi de l'inspiration que peut susciter le parcours des invités de la soirée, Jocelyn Lafond, Antoine Bareil et Sébastien Lépine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer