Pro Organo présente un concert multigénérationnel

Ïoan Bastarache... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Ïoan Bastarache

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Plusieurs générations d'organistes seront à l'honneur ce vendredi 20 février à la chapelle du Séminaire Saint-Joseph à l'occasion d'un concert de Pro Organo rendant hommage aux professeurs d'orgue du Conservatoire de musique de Trois-Rivières, dans le contexte du 50e anniversaire de l'institution.

Raymond Perrin... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Raymond Perrin

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Les organistes Laura Guindon, Ïoan Bastarache, Jocelyn Lafond, Philippe Bournival, Claude Beaudoin, Raymond Perrin et Michelle Quintal se partageront les titres du programme qui comprend des oeuvres d'anciens professeurs du conservatoire, ou encore d'élèves qui y ont étudié.

Par exemple, Michelle Quintal et Laura Guindon interpréteront des compositions de Bernard Piché, premier titulaire de la classe d'orgue du conservatoire trifluvien. Ïoan Bastarache, titulaire des orgues de la cathédrale, livrera deux extraits des Vitraux en l'honneur de la Vierge Marie de Claude Thompson, qui a enseigné au conservatoire pendant plusieurs années.

Mme Quintal et Raymond Perrin puiseront dans le répertoire de Raymond Daveluy, troisième titulaire de la classe d'orgue du conservatoire, tandis que Philippe Bournival, Jocelyn Lafond et Claude Beaudoin, qui ont tous étudié au conservatoire, interpréteront de leurs propres oeuvres.

Depuis l'ouverture de la classe d'orgue en 1966, une cinquantaine d'élèves y ont été formés, parmi lesquels le chef de l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières Jacques Lacombe, le maître de chapelle de la basilique Saint-Pierre de Rome, Pierre Paul, et Pierre-Michel Bédard, organiste, professeur et compositeur qui fait carrière en France.

Bernard Piché fut titulaire de la classe d'orgue de 1966 jusqu'à sa retraite en 1973. Celle qui lui succéda, Noëlla Genest, enseignait le solfège, la dictée, l'analyse et l'histoire de la musique au conservatoire depuis 1968. Membre fondatrice de Pro Organo, elle fut aussi titulaire des orgues de la basilique Notre-Dame-du-Cap, où Jacques Lacombe l'a connue alors qu'il était membre de la Maîtrise du Cap. C'est avec elle que Maestro Lacombe a commencé ses études en orgue au conservatoire à l'âge de 14 ans.

Mme Genest guida la classe d'orgue de 1974 à 1980, avant d'être remplacée par Raymond Daveluy. Celui-ci a aussi transmis ses connaissances à Jacques Lacombe, Claude Beaudoin et Raymond Perrin, qui a repris la classe d'orgue du conservatoire il y a 28 ans. À son tour, Raymond Perrin a enseigné à Ïoan Bastarache, Philippe Bournival, Jocelyn Lafond et Laura Guindon, tous du concert du 20 février. Laura Guindon, 18 ans, est la seule élève de la classe d'orgue du conservatoire en ce moment.

Intitulé Tradition et modernité, le concert est prévu à 19 h et le prix de l'entrée est fixé à 20 $. Ce même soir, à 21 h, le livre Bernard Piché, grand maître de l'orgue sera lancé au Conservatoire, au 587 rue Radisson. L'ouvrage a été rédigé par Michelle Quintal, qui a aussi enseigné l'orgue comme instrument complémentaire au conservatoire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer