Un événement de danse rarissime à la salle Thompson

Le St. Petersburg State Academic Ballet Theater présente... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le St. Petersburg State Academic Ballet Theater présente le Lac des cygnes à la salle Thompson.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les spectacles de ballet classique sont une denrée plutôt rare dans la région, rarissime quand le spectacle est offert par une troupe russe interprétant une oeuvre devenue trésor national. Les Trifluviens auront l'occasion de vivre cette expérience le 12 mars prochain lors du passage du St. Petersburg State Academic Ballet Theater de Leonid Yacobson qui présentera le Lac des cygnes, sous la direction artistique d'Adrian Fadeev.

La compagnie russe effectue une tournée de l'Est du Canada et a trouvé le moyen d'y insérer quelques rares représentations au Québec. La version qu'elle offre est reconnue pour être la plus proche de la version originale du chorégraphe Marius Petitpa au Théâtre impérial Mariinsky. Pour d'évidentes raisons de coûts de production et de transport, la version présentée à la salle Thompson sera quelque peu limitée par rapport à l'originale bien qu'il s'agisse d'une production d'une durée estimée à 2 h 45 impliquant une quarantaine de danseurs évoluant sur bandes sonores et devant un rideau servant de décor.

Il reste que pour Claude Marchand, directeur de la gestion et de la diffusion à la salle J.-A.-Thompson, il s'agit d'un événement unique. «On ne présente que trop rarement des spectacles de ballet classique et que le public mauricien ait l'occasion de voir un grand classique comme le Lac des cygnes, offert par une des meilleures troupes de la planète, c'est un grand événement que nous sommes particulièrement heureux de proposer à notre clientèle.»

D'autant plus heureux que ce spectacle est arrivé dans la programmation comme une surprise. Un représentant de la troupe s'est tout simplement présenté à la salle Thompson au début de la semaine dernière pour y rencontrer Claude Marchand et lui proposer ce spectacle. «C'était complètement inattendu. Il m'a dit qu'il avait une disponibilité le 12 mars et de notre côté, la salle était disponible. Considérant qu'il s'agit d'une compagnie de Saint-Petersbourg offrant un grand classique russe, ça m'a évidemment intéressé. Seulement, je n'étais pas forcément convaincu qu'on puisse s'arranger financièrement mais après discussion, on a trouvé un terrain d'entente qui les satisfaisait et qui rendait le spectacle accessible pour nous. On a sauté sur l'occasion.»

Le directeur convient que les grands spectacles de ballet classique sont rares hors du traditionnel Casse-Noisettes mais estime justement que ça n'en donne que plus de force attractive à l'événement.

«On note que dès que la chose a été ébruitée, on a tout de suite eu beaucoup de réactions de la part du public. Les médias ont aussi réagi en masse et très rapidement et on a déjà des demandes pour des billets. Les gens sont conscients que c'est un événement unique et qu'ils n'auront peut-être plus jamais la chance de revoir pareil spectacle ici. On va évidemment cibler les écoles de danse, le public de l'OSTR, les amateurs de musique classique en général et rien que là, ça fait déjà un gros bassin. En plus, c'est un ballet qui est très connu et dont la seule musique de Tchaïkovski est aussi très appréciée du grand public.»

Les billets pour le grand public ont été mis en vente ce matin à la billetterie de la salle Thompson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer