Ces gars-là: pousser la formule un peu plus loin

Les adeptes de la série Ces gars-là retrouveront... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les adeptes de la série Ces gars-là retrouveront avec plaisir les deux comparses que sont Simon-Olivier Fecteau, à gauche, et Sugar Sammy avec la deuxième saison de la comédie qui débutera lundi prochain, à V.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Pour de nombreux téléphages, la comédie Ces gars-là a été une des révélations de l'année 2014. Pour ceux-là comme pour ceux qui en ont simplement entendu parler, la date du lundi 9 février est cochée sur le calendrier puisqu'elle marque le début de la deuxième saison de la série, dès 20 h, sur V.

Le succès de la série a été critique mais aussi populaire, au point d'être une des locomotives de la chaîne avec une moyenne de près de 500 000 spectateurs par épisode à la télé, mais aussi 80 000 sur Internet et un autre 150 000 visionnements sur Illico TV.«C'est certain que le succès des cotes d'écoute est une motivation, soulignait Sugar Sammy en entrevue au Nouvelliste avec son comparse Simon-Olivier Fecteau mercredi. C'est l'fun d'avoir de bonnes critiques mais en bout de ligne, le plus important, ça reste l'opinion du public. L'idéal, c'est d'avoir les deux.»

À quoi attribuent-ils ce succès? Les deux compères penchent pour la qualité des textes. «Ça reste le noyau d'une série, soutient Simon-Olivier Fecteau. Tout part de là. Cela dit, il faut dire que nous travaillons avec une équipe vraiment formidable en partant des autres comédiens jusqu'aux techniciens.»

Or, pour la seconde saison, l'équipe d'écriture s'est agrandie. En plus de Fecteau et Sugar Sammy, quatre personnes sont venues se greffer à l'équipe. «En fait, ça tient d'abord à un manque de temps, explique Fecteau. On a été pressés par le temps au moment d'écrire et on est allé chercher Maxime Caron, Simon Cohen, François Camirand et René Brisebois. Ça a vraiment aidé. Très honnêtement, la saison deux est vraiment bonne. On connaît mieux les paramètres de la série, on est plus confiants dans notre jeu, on connaît mieux nos personnages.»

«Aussi, rajoute Sugar Sammy, on connaît mieux nos collègues comédiens. On sait ce qu'ils aiment, ce qu'ils font le mieux. Ainsi, on s'est aperçu que le personnage de mon père a eu beaucoup de succès parce qu'il a une façon exceptionnelle de lancer ses répliques. Il est tellement efficace qu'on s'est dit qu'il fallait absolument lui en écrire davantage. Mélissa Désormeaux-Poulin aussi est excellente, elle a d'ailleurs gagné un Gémeau pour sa performance dans la série. C'est l'fun d'écrire pour d'aussi bons interprètes.» Les auteurs savent aussi par la magie de Twitter et Facebook à quel point ils sont aimés du public qui réagit massivement et en direct aux apparitions de leurs préférés lors des diffusions.

Fecteau, encore réalisateur pour cette seconde saison, estime qu'ils sont allés plus loin avec cette deuxième. «Ça se voit dans les thèmes abordés: on traite de certains sujets qui ne sont pas tellement traités en comédie. On se permet d'aller aussi un peu plus loin dans l'absurde. On pousse juste un peu plus nos limites. Ce serait moins intéressant pour nous et le public de reprendre intégralement une formule. On a bâti un univers avec la première saison et là, on peut se permettre de l'explorer davantage. Des fois, on va jouer sur la limite d'un sujet scandaleux mais ça doit forcément avoir un sens. Il n'est pas question d'être déplacés juste pour être déplacés.»

Cela dit, aucune des deux têtes d'affiche ne pense qu'un spectateur qui découvrirait la série cette année ne sera perdu. «Il y a un tout petit rappel de la première saison au début du premier épisode mais pour le reste, notre structure est simple et en général, chaque épisode se suffit à lui-même.»

Pour les fans qui se posent déjà la question: oui, ils travaillent déjà à élaborer les épisodes d'une éventuelle troisième saison.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer