Après Ginette Reno, voici Maïka Bélisle!

La jeune Bécancouroise de 13 ans Maïka Bélisle... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

La jeune Bécancouroise de 13 ans Maïka Bélisle chantera l'hymne national au Centre Bell dimanche, en matinée, lors de la partie qui précédera la présentation du Super Bowl.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le jour du Super Bowl lors du match que le Canadien disputera aux Coyotes de Phoenix, une fille de 13 ans de Bécancour réalisera le rêve qu'elle entretient depuis toute petite. Assister au match du Canadien en personne? Oui, mais après avoir interprété l'hymne national.

À tous ceux qui lui ont demandé quel est son plus grand rêve, elle dit avoir toujours répondu que c'était de chanter l'hymne national au Centre Bell avant un match du Canadien. Elle n'a jamais précisé que ça devait se faire devant un des plus gros auditoires de la saison alors que le match précédera tout juste la diffusion de l'événement sportif télévisuel par excellence: le Super Bowl. «Je sais que c'est un des matchs qui aura la plus grosse cote d'écoute dans la saison. C'est sûr que c'est stressant mais ça va bien aller», philosophait-elle lundi, une vingtaine de minutes à peine après avoir appris de sa mère qu'elle chanterait dimanche. 

La jeune résidente du secteur Sainte-Gertrude avait participé aux auditions ouvertes à l'automne pour trouver de nouveaux interprètes de l'hymne national au Centre Bell. Après des heures d'attente au froid, la jeune fille avait chanté a capella dans un couloir de l'édifice.

«Ça n'a pas bien été: j'ai oublié des paroles de l'hymne national! rigole-t-elle. La femme qui m'a écoutée m'a dit que ce n'était pas grave parce qu'elle a beaucoup aimé ma voix et elle m'a retenue avec une quarantaine d'autres sur 2000 candidats pour aller chanter à l'intérieur de l'amphithéâtre. Quand j'ai traversé du côté de la patinoire, c'était incroyable! J'étais un peu intimidée au début, mais ç'a été beaucoup mieux côté chant: là, je me suis souvenue des paroles! C'était fantastique à quel point ça sonnait bien dans ce grand espace.» 

Un responsable du marketing du Canadien est venu la voir pour lui dire qu'il l'avait beaucoup aimée. «J'étais un peu frustrée parce qu'il m'a dit que si j'avais eu l'âge, j'aurais pu chanter lors de plusieurs matchs de l'équipe au cours de la saison. Il a suggéré que je chante lors des journées familiales de la fin de semaine du Super Bowl.» La famille n'avait pas eu d'autres nouvelles de la direction de l'équipe avant lundi.

L'élève de concentration musique à l'école secondaire la Découverte ne sait pas trop comment les choses vont se dérouler dimanche. Elle sait qu'elle devra arriver le matin pour répéter. «Je ne sais pas s'il va y avoir un accompagnement à l'orgue. Si j'ai le choix, je préfère qu'il n'y en ait pas. Je chante l'hymne de façon assez traditionnelle mais je change juste un peu certains bouts pour que ça ne soit pas plate.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer