• Le Nouvelliste > 
  • Arts 
  • > Nouveau concours pour les élèves du primaire au Conservatoire 

Nouveau concours pour les élèves du primaire au Conservatoire

Le Conservatoire de musique de Trois-Rivieres organise un... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Conservatoire de musique de Trois-Rivieres organise un concours qui s'adresse aux musiciens et chanteurs du niveau primaire.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Linda Corbo
Linda Corbo
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les dirigeants du Conservatoire de musique de Trois-Rivières organiseront un nouveau concours qui s'adressera à tous les musiciens et chanteurs du niveau primaire de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Intitulé Scène ouverte, ce concours se tiendra lors de la journée portes ouvertes de leur institution, le dimanche 8 février, de 12 h 30 à 17 h.

L'initiative tend à promouvoir l'intérêt de la musique auprès des jeunes de cette génération, des enfants qui, de nos jours, seraient beaucoup plus difficiles à attirer que vers la sphère musicale que vers les sports.

C'est du moins ce que l'on observe dans les coulisses des conservatoires de musique, note la directrice du conservatoire trifluvien, Johanne Pothier. «Je pense que la promotion de la musique chez les jeunes a besoin d'un coup de pouce», constate-t-elle. «Je rêve du jour où l'engouement pour la musique sera aussi grand que celui pour les tournois de basket-ball ou de soccer.»

C'est dans cette volonté qu'elle a eu l'idée de proposer, cette année, un concours de musique qui se divisera en deux catégories, soit un premier volet pour les élèves des 1ère, 2e et 3 années et un second pour les élèves de 4e, 5e et 6e années. «Ce concours est destiné uniquement aux élèves qui ne fréquentent pas le Conservatoire, mais qui aiment faire de la musique à divers degrés», dit-elle.

Le concours sera ouvert à toutes les disciplines musicales, incluant la guitare et le chant, qui ne sont pas enseignés au Conservatoire de musique de Trois-Rivières. À cet endroit, au niveau primaire, on enseigne exclusivement le piano, le violon, le violoncelle et l'alto, les autres instruments étant réservés aux élèves du secondaire. «J'insiste sur le chant et la guitare parce que je sais qu'il y a beaucoup de jeunes qui les pratiquent dans la région», dit Mme Pothier, relevant notamment le nombre élevé de chorales que l'on retrouve en Mauricie.

La directrice du Conservatoire a déjà contacté les professeurs des musiciens en herbe pour les inviter à proposer leurs élèves, que ce soit du côté des programmes de musique-études des écoles primaires, de l'École des petits artistes ou du côté des professeurs de cours privés, donne-t-elle en exemples.

Pour Johanne Pothier, le nouveau concours proposera une alternative à tous ces jeunes qui ne peuvent participer aux Concours de musique du Canada, qui s'adressent davantage à l'élite. «En Mauricie, on est l'une des seules régions où on n'avait pas de concours autre que celui du Canada», dit-elle.

Le concours trifluvien se tiendra donc à l'occasion de la traditionnelle journée portes ouvertes où les gens pourront profiter d'une visite guidée de l'institution, rencontrer les professeurs du Conservatoire qui seront sur place, assister à des ateliers et essayer divers instruments.

Enfin, on profitera de cette journée pour promouvoir le programme du Préconservatoire, conçu pour permettre à tout élève de poursuivre ses activités avec un professeur extérieur tout en intégrant un programme enrichi au Conservatoire.

Le concours Scène ouverte est donc ouvert à tous et l'inscription y sera gratuite. Le jury sera constitué de professeurs du Conservatoire qui détermineront un grand gagnant dans chaque catégorie, chaque lauréat se méritant un trophée.

«Avec tout ce qui s'est passé cet automne, les gens ont affirmé qu'ils tenaient à leur conservatoire. Pour moi, il est très important qu'il garde sa place et qu'il soit partie prenante de ce qui se fait dans la région», fait valoir Johanne Pothier. «Je veux un moyen d'être encore plus ancré dans la région et je souhaite épauler tous les professeurs qui enseignent la musique dans la région pour stimuler le goût de la musique.»

Mme Pothier note qu'avec les années, on a observé une baisse des demandes d'admission au Conservatoire de musique de Trois-Rivières, sans toutefois que le nombre d'élèves inscrits diffère tellement des années antérieures.

«La différence, c'est qu'aujourd'hui, les gens arrivent aux auditions beaucoup plus préparés et qu'ils connaissent beaucoup plus les exigences. Aujourd'hui, on a moins d'inscriptions, mais on admet à peu près le même nombre de personnes.»

En 2014, sur la quinzaine de demandes d'admission adressées au conservatoire trifluvien, seulement deux candidats n'ont pas été admis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer