L'univers de Rent prend vie à Trois-Rivières

La comédie musicale Rent sera présentée vendredi et... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

La comédie musicale Rent sera présentée vendredi et samedi à la Maison de la culture de Trois-Rivières par la nouvelle compagnie Le théâtre de la vie bohème. Leur toute première production donnera à voir sur scène une distribution composée de 18 comédiens-chanteurs et cinq musiciens.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Linda Corbo
Linda Corbo
Le Nouvelliste

Une nouvelle troupe de théâtre de la région consacrée aux comédies musicales proposera sa toute première production, vendredi et samedi à la salle Anaïs-Allard-Rousseau de la Maison de la culture de Trois-Rivières, avec la présentation du spectacle Rent.

La troupe se nomme Le théâtre de la vie bohème et a été fondée en avril dernier par un groupe d'amis qui partagent une passion commune pour la comédie musicale, à commencer par celui qui assumera la mise en scène du premier spectacle et qui y tiendra aussi un rôle, Gabriel Meagher-Gaudet.

Le jeune homme de Shawinigan a rassemblé 23 personnes pour honorer cette production sur les planches, soit 18 comédiens-chanteurs et cinq musiciens, des gens qui sont tous âgés dans la vingtaine et la trentaine et qui proviennent de Trois-Rivières, Shawinigan et Saint-Élie-de-Caxton, mais aussi de Montréal, Berthier ou Saint-Hyacinthe.

Certains ont déjà une expérience de la scène et d'autres sortent des écoles de théâtre, fait valoir M. Meagher-Gaudet qui, de son côté, a étudié au Randolph Academy for the Performing Arts, à Toronto.

«Nous allons toujours choisir des textes qui vont avec nos principes et qui nous représentent bien», observe le metteur en scène, qui donne en exemples l'égalité des sexes, l'ouverture d'esprit et le respect. «Rent est ma comédie musicale préférée et on veut la partager».

Cette oeuvre visite la vie d'une bande de jeunes gens qui se retrouvent en situation de survie à New York avec, en toile de fond, un contexte de drogue et de prostitution. On y suit tout particulièrement l'histoire de Mark et Roger, deux colocataires d'un immeuble désaffecté qui, à la veille de Noël, sont menacés d'expulsion.

En désespoir de cause, Roger tentera de composer la chanson qui les sortira de l'embarras avant que le sida ne l'emporte, au moment même où Mimi débarque. Cette jeune junkie, elle aussi séropositive, viendra chambouler son coeur et bouleverser sa vie.

Certains se souviendront peut-être de la version française qui avait été créée en 2004 à l'Olympia de Montréal avec Marie-Mai dans le rôle de Mimi et le Trifluvien Jean-François Bastien dans celui de Roger.

Cette comédie musicale, inspirée de l'opéra La Bohème, de Puccini, a été écrite par Jonathan Larson qui est décédé la veille de la création de son oeuvre en 1996, à New York. Il n'aura donc pas connu le destin fabuleux de son spectacle qui est devenu culte sur Broadway, qui lui a valu un prix Pulitzer en 1996 et qui a récolté plusieurs Tony Awards.

Décrite comme un hymne à la vie, on reconnaît notamment à cette oeuvre d'avoir été innovatrice en mettant sur scène un univers ouvertement gay dans un contexte où on ne l'avait pas encore fait. La troupe espère que cette production sera la première de plusieurs. Les billets sont en vente à la billetterie de la salle J.-Antonio-Thompson et sur le site www.enspectacle.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer