300 choristes pour le Grand Noël choral

Le Grand Noël Choral version 2014 se tiendra... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Grand Noël Choral version 2014 se tiendra ce mercredi 17 décembre à l'église Sainte-Cécile. Cette photo a été prise lors de l'événement de l'année dernière.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le quatrième Grand Noël choral animera l'église Sainte-Cécile ce mercredi 17 décembre, faisant résonner les harmonies de dix choeurs, dont quatre qui en seront à leur première participation. Cette activité-bénéfice permet à la Corporation Spect-Arts, qui gère l'utilisation de l'église, d'assurer une partie de son financement précaire.

Cette année, le public pourra encore une fois entendre le Choeur du Roy, l'Ensemble vocal de l'UQTR, Vocalys, l'Orphéon, les Petits chanteurs de la Maîtrise du Cap et ceux de Trois-Rivières. La Chorale Notre-Dame d'Afrique, la formation vocale Allez Chante, les Pauvres de Saint-François et ZoneJazz se joindront à la soirée cette année.

Plus de 300 choristes uniront ainsi leurs voix pour cette activité de financement qui demeure la plus importante pour l'organisme. Si le scénario de 2013 se répétait, une salle comble de 550 spectateurs permettrait de recueillir environ 15 000 $.

«C'est assez majeur. C'est notre plus gros événement-bénéfice. On a eu d'importants appuis, dont celui de la Ville de Trois-Rivières, mais si la population ne suit pas, Spect-Arts ne pourra pas demeurer», n'hésite pas à affirmer Jean-François Aubin, administrateur au sein du conseil d'administration de l'organisme et conseiller municipal du district Marie-de-l'Incarnation.

Les billets sont en prévente au coût de 35 $ encore mardi au Bucafin, à la réception de Comsep, à la librairie Poirier, aux Vélos de quartier et au Centre Jean-Noël-Trudel. Demain, ils seront vendus 50 $ à la porte. L'achat de billets se fait en argent comptant seulement, et aucun siège ne peut être réservé. Le concert débute à 19 h et les portes ouvrent une heure avant.

«C'est un des plus beaux spectacles de Noël. C'est comme un arc-en-ciel!», image Jean-François Aubin en parlant de la formule du rassemblement de chorales, plutôt rare dans les programmations régulières de lieux de diffusion. Il confie même que des pourparlers sont présentement en cours avec l'Alliance des chorales du Québec pour la tenue d'événements du genre à l'église Sainte-Cécile.

Lors de sa reprise par la Corporation Spect-Arts, incorporée en 2009, l'église a amorcé sa conversion en «plate-forme artistique, communautaire et culturelle». Des spectacles, concerts, expositions et autres activités de divers genres peuvent s'y tenir, et l'espace peut être loué pour des conférences ou des événements corporatifs, par exemple.

La réalisation de travaux sur la bâtisse a contribué à fragiliser la situation financière de la corporation. Jean-François Aubin concède que les derniers mois ont été particulièrement difficiles. Les coûts d'entretien de l'édifice et d'autres dépenses comme les assurances ne peuvent être ignorés non plus dans l'évaluation de la santé financière.

«On a besoin de l'appui de tous pour continuer à maintenir les activités et assurer le développement et la stabilisation de la corporation et de l'église», résume-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer