Le destin de Thierry Roy, suite et fin

Fernande D. Lamy...

Agrandir

Fernande D. Lamy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Linda Corbo
Linda Corbo
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) C'est avec la sortie récente de son troisième et dernier tome intitulé Défi aveugle que l'auteure de Saint-Mathieu-du-Parc, Fernande D. Lamy, vient de sceller le destin de son personnage Thierry Roy, un garçon aveugle qui lui a inspiré une trilogie qu'elle avait débuté en 2006 avec Cauchemar Aveugle.

Ce tout premier titre était d'ailleurs le premier roman qu'elle écrivait, une belle entrée en matière si l'on considère que son bouquin avait récolté une nomination aux Prix du Gouverneur général, dans la catégorie littérature jeunesse, incitant l'auteure à publier la suite en 2010 avec la sortie d'Obsession Aveugle, et cet ultime tome Défi aveugle.

C'est donc en 2006 que les jeunes lecteurs ont connu Thierry Roy, 14 ans, et son fidèle complice, son chien-guide Lumino, dans les décors trifluviens autour du cimetière Saint-Michel, à proximité de l'UQTR. Or, dans le troisième tome, non seulement Thierry Roy a changé de ville, mais il a désormais 17 ans et renouera avec son accompagnatrice de jadis, Catherine Leclerc, qui a sept ans de plus que lui et avec laquelle il connaîtra l'amour.

Pour le dernier roman de sa série, l'auteure souhaitait explorer trois nouvelles avenues avec son personnage. «Je voulais qu'il connaisse un nouveau chien-guide (Louka), qu'il puisse aider quelqu'un à traverser une situation similaire à celle du taxage qu'il avait vécue dans le premier tome, et je voulais qu'il rencontre l'amour», dit-elle.

La différence d'âge entre les deux tourtereaux l'a inspirée. «Il y en a beaucoup plus qu'on pense, de ces histoires», note Mme Lamy. «Pendant que je cogitais l'intrigue, on parlait du cas d'une enseignante qui était tombée amoureuse d'un élève... J'avais vu la photo de la femme qui avait l'air très jeune. Dans mon roman, Catherine paraît très jeune aussi et Thierry, avec tout ce qu'il a vécu, est très mature.»

Après avoir vécu une solide histoire d'intimidation dans le premier tome et après être parvenu à en parler et à aller chercher de l'aide dans le deuxième, le jeune héros qu'elle nous présente aujourd'hui est devenu un solide gaillard, un modèle masculin qu'elle voulait fort.

Le roman devenu trilogie

Au départ, en 2006, son roman Cauchemar aveugle devait être une histoire unique, mais la fin de son roman a laissé plus d'un lecteur sur son appétit, l'encourageant à répondre à ceux qui la pressaient de sortir son Thierry du pétrin. «En même temps, je dois dire que je n'ai pas été difficile à convaincre parce que j'avais déjà de la difficulté à laisser mon personnage», confie-t-elle. «Les lecteurs ont juste eu à agiter les braises et le feu s'est rallumé. La réaction des gens m'a donné aussi confiance en moi.»

Avec le recul, Fernande D. Lamy observe que les titres de ses deux derniers tomes représentent bien l'état d'esprit dans lequel elle les a créés. «Quand j'ai écrit le premier, je n'avais pas de pression et il n'y avait aucune attente. C'était un plaisir personnel, un besoin qui devait être couché sur papier, mais avec la nomination aux Prix du Gouverneur général, j'avais plus de pression pour le deuxième, ça en est devenu une obsession, alors que le troisième représentait un défi pour moi.»

Depuis qu'elle a écrit le mot final de son dernier tome, l'auteure dit ressentir une difficulté à laisser partir ce personnage qu'elle a créé à 14 ans et qu'elle a fait progresser et cheminer jusqu'à sa conclusion, dit-elle. «C'est presque mon fils spirituel», sourit-elle.

Défi Aveugle a été lancé officiellement samedi dernier à la Librairie Poirier, en compagnie de l'animatrice Patricia Powers, après un autre lancement qui, lui, s'était déroulé plus tôt à l'Académie Les Estacades, là où les élèves de premier secondaire lisent ses bouquins dans leurs cours depuis 2006.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer