Le TGP revisite Les Voisins

Chantal Rivard et Cindy Rousseau sont de la... (Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste)

Agrandir

Chantal Rivard et Cindy Rousseau sont de la distribution de la comédie Les Voisins, qui sera présentée dès jeudi à la salle Anaïs-Allard-Rousseau de la Maison de la culture de Trois-Rivières.

Photo: Andréanne Lemire Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Linda Corbo
Linda Corbo
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Depuis sa création en décembre 1980, la comédie Les Voisins, de Claude Meunier et Louis Saia, est devenue une pièce-culte pour plusieurs générations qui ont rigolé ferme devant cette satyre. À compter de demain, la troupe du Théâtre des Gens de la place fait le pari de revisiter ce classique québécois, de le plonger dans un contexte plus actuel et de le faire découvrir aux plus jeunes.

Sept représentations sont au menu à la salle Anaïs-Allard-Rousseau de la Maison de la culture de Trois-Rivières. La pièce sera présentée jeudi, vendredi et samedi à 20 h ainsi que dimanche à 14 h, avec trois autres soirées les 11, 12 et 13 décembre.

Avec la pièce Les Voisins, le tandem Meunier-Saia jette un regard satirique sur tous ces gens qui ont un quotidien qui baigne dans l'ennui et la solitude et dont les relations présentent un puissant vide. Le focus s'ajuste ici sur la vie banale de trois couples et deux de leurs enfants, les huit étant réunis pour une soirée de diapositives. C'est dans le cadre des préparatifs de cette rencontre que le public est témoin des conversations qui s'échangent.

«Chez les plus de 35 ans, on connaît les répliques par coeur, mais on a fait le test avec les plus jeunes et ils rient beaucoup eux aussi», note la cometteure en scène et comédienne Éveline Charland. Cette dernière observe qu'à l'ère des réseaux sociaux que l'on connaît aujourd'hui, on se retrouve aussi parfois devant des gens qui sont incapables de communiquer autrement que devant leur écran.

Il y avait plusieurs années que les comédiens du TGP rêvaient de monter cette pièce, note Mme Charland, elle la première, malgré un doute.

«J'hésitais avec cette comédie parce que je croyais qu'elle avait mal vieilli, mais quand on la lit sous un autre angle, on s'aperçoit que non. On a pris le parti d'enlever le côté caricatural pour le rendre plus réaliste et de ramener les personnages dans le contexte d'aujourd'hui. Plus on répète nos répliques et plus on se rend compte qu'on connaît tous encore des gens comme ça, des parents, des amis», dit-elle. «On se reconnaît aussi, des fois, et on n'aime pas ça...»

Contrairement à ses habitudes, Éveline Charland coiffe deux chapeaux au sein de la distribution en partageant le travail de mise en scène avec Dominique Blais, une association qui lui permet de se faire aussi comédienne au sein de cette pièce, elle qui n'avait pas monté sur les planches depuis neuf ans. C'est en créant la distribution qu'elle a décidé d'y prendre part. «Ce texte-là est un cadeau pour les comédiens. Tout le monde aurait voulu jouer là-dedans», dit-elle.

Pour élaborer cette distribution, les cometteures en scène se sont d'ailleurs fait plaisir en regroupant une majorité de comédiens d'expérience. Outre Éveline Charland, on retrouvera sur scène Martin Sévigny, François Laneuville, Martin Bergeron, Cindy Rousseau et Chantal Rivard.

À ces habitués du TGP se joindront par ailleurs deux jeunes comédiens, soit Gabriel Godbout, que l'on a vu notamment dans la pièce Roméo et Juliette en Mercutio, ainsi que Myriam Lortie, que l'on a vue dans une publicité sur la ville de Trois-Rivières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer