Les enseignants en musique à Trois-Rivières

La présidente de la Fédération des associations de... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

La présidente de la Fédération des associations de musiciens éducateurs du Québec, Hélène Laliberté, dans un atelier du congrès provincial qui se tient depuis jeudi et jusqu'à samedi au Delta.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Près de 300 enseignants en musique des quatre coins du Québec sont réunis à Trois-Rivières depuis jeudi et jusqu'à samedi pour le congrès annuel de la Fédération des associations de musiciens éducateurs du Québec (FAMEQ). En 2014, un atelier comme «Mes trucs pour faire aimer la flûte à bec» se trouve dans la même programmation que d'autres qui traitent du recours au tableau numérique interactif dans une classe de musique ou de l'utilisation de la tablette en chant choral...

«Notre fédération regroupe dix associations régionales de partout au Québec. Nous représentons des enseignants de musique de tous les niveaux: primaire, secondaire, collégial et universitaire, et aussi des conservatoires», précise la présidente de la FAMEQ, Hélène Laliberté.

«Le congrès est un rendez-vous annuel qui offre des formations de toutes sortes pour ressourcer nos enseignants», ajoute-t-elle en évoquant la soixantaine d'ateliers au menu dans l'une ou l'autre des salles du Delta.

Les sujets des ateliers témoignent de l'éventail des aspects de l'enseignement de la musique à divers niveaux. Les cuivres en groupe, la direction d'orchestre de guitares, le grand ensemble de jazz, les percussions cubaines, la création électroacoustique et le mariage des pianos acoustiques et numériques comptent parmi les ateliers qui illustrent le spectre des matières explorées, et l'adaptation de l'enseignement aux nouvelles technologies.

Les participants au colloque pourront bénéficier des connaissances de plusieurs formateurs, dont quelques mauriciens. Par exemple, le directeur du Grand orchestre de la Mauricie, Pierre Peterson, proposait, jeudi, une formation sur le logiciel d'écriture Finale, tandis que le professeur de trompette au conservatoire de Trois-Rivières Yves Lussier offrait un atelier sur l'enseignement des cuivres. La pianiste Denise Trudel, aussi professeure au conservatoire, présente aujourd'hui «Pierre à la découverte de la musique», en lien avec sa série de livres-disques pour enfants.

Vendredi après-midi, une table ronde réunira huit représentants de divers paliers d'enseignement musical qui discuteront de pistes d'actions pouvant améliorer les conditions de l'enseignement de la musique.

«Il faut être conscient que c'est à l'école que ça commence. Si les gens veulent remplir leurs salles de concert, ça part de la formation musicale à l'école. Des études démontrent aussi que l'apprentissage de la musique favorise plusieurs aptitudes, dont au plan du langage, du vocabulaire...», soutient Hélène Laliberté.

À ce congrès sur l'enseignement de la musique, on ne fait pas que parler de musique, on en joue aussi. Les pauses entre les blocs de formation sont animées par des ensembles d'élèves de différentes écoles. Des élèves de l'école Jean-XXIII de Saint-Wenceslas, de l'école secondaire des Pionniers et de l'Académie les Estacades ainsi qu'un quintette du Conservatoire de musique de Trois-Rivières égaient ces pauses musicales.

Concert ouvert à tous

Par ailleurs, vendredi soir à la salle J.-Antonio-Thompson à 20 h, le public en général pourra assister au Grand concert de la FAMEQ. En première partie, on pourra voir et entendre des jeunes musiciens de la région. L'orchestre et l'ensemble vocal Saint-François d'Assise, le groupe de jazz vocal Inter, l'ensemble de jazz Sainte-Ursule, le quintette du conservatoire de Trois-Rivières, l'harmonie de l'école secondaire des Pionniers et l'ensemble de jazz vocal du Cégep de Trois-Rivières s'y produiront.

La deuxième partie mettra en vedette l'Harmonie FAMEQ 2014, réunissant une soixantaine de jeunes musiciens de toutes les régions du Québec. Réunis à la base de plein air Ville-Joie pendant le colloque, ils ont travaillé sous la direction des chefs Patrice Lauzon et Jonathan Dagenais pour, entre autres, créer une oeuvre du compositeur Louis Babin, écrite spécialement pour le concert de ce soir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer