Le Musée des Abénakis récompensé

L'orientation des expositions a permis au Musée des...

Agrandir

L'orientation des expositions a permis au Musée des Abénakis de se distinguer sur la scène culturelle nationale au point de remporter mercredi soir le prix du tourisme culturel autochtone remis par l'Association de l'industrie touristique du Canada.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le Musée des Abénakis d'Odanak a reçu mercredi soir un honneur très spécial en étant couronné du prix national pour le tourisme culturel autochtone lors du gala des Grands prix de l'Association de l'industrie touristique du Canada qui se déroulait à Ottawa.

Le musée d'Odanak a été préféré à deux autres institutions québécoises lors de la toute première attribution de ce nouveau prix, soit le site d'interprétation de la culture micmac de Gespeg et l'hôtel-musée des Premières Nations de Wendake.

«J'avoue que c'était inespéré, confiait la directrice du musée Michelle Bélanger depuis Ottawa mercredi soir. On est vraiment super contents. Ça nous place dans les ligues majeures. On n'est plus juste un petit musée de région: un honneur comme celui-là nous donne une visibilité nationale et on espère que ça va nous aider à attirer un nouvelle clientèle.»

«C'est un prix qui vient s'ajouter à plusieurs autres reçus récemment mais je dois dire que celui-ci est le plus prestigieux parce qu'il est pancanadien. Comme on va célébrer les 50 ans du musée l'année prochaine, ça vient ouvrir les festivités et ça donne un cachet vraiment particulier à l'honneur. On le reçoit comme le résultat d'une démarche de longue haleine.

C'est la preuve qu'on a vu juste en sortant des sentiers battus et en renouvelant constamment notre offre culturelle. J'ai très hâte de revenir à Odanak pour partager le prix avec mon équipe et toute la communauté. Le chef Rick O'Bomsawin était avec nous ce soir et je l'ai rarement vu sourire autant!»

Quant à savoir ce qui a fait pencher le jury en faveur du musée du Centre-du-Québec, la directrice soumet que dans le document de mise en candidature, elle a insisté sur l'orientation des expositions qui insistent désormais sur l'évolution de la culture autochtone qui, consciente des enjeux actuels auxquels elle fait face, s'ouvre résolument à la modernité.

«Le fait qu'on mette le visiteur en contact avec les gens des Premières nations qui composent notre équipe d'accueil et avec lesquels il peut échanger sur leur réalité a certainement été un élément important. Le projet d'archéologie a sans doute joué en notre faveur mais c'est davantage pour l'ensemble de notre oeuvre qu'on nous a honoré alors que dans le cas du prix remporté à la Société des Musées québécois, c'était plus spécifiquement le projet archéologique qu'on récompensait.»

«On a vraiment senti de l'intérêt de la part de gens de partout au pays à notre égard. Ils ont été nombreux à venir nous féliciter et s'informer sur le musée. C'est sûr que ça augmente énormément notre notoriété.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer