Les arts et la culture récompensés

Les finalistes au 16e gala Arts Excellence de... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les finalistes au 16e gala Arts Excellence de Culture Mauricie ont été dévoilés hier en présence de François Saint-Martin, président de Culture Mauricie, Guy Rousseau (de la Société Saint-Jean-Baptiste), Guy Marchamps, directeur artistique de la soirée, François Désaulniers, Michel Châteauneuf, Jean-Claude Tessier, Isabelle Clermont et Julie Desaulniers (pour Valérie Bourgeois, de Boréalis), Josette Villeneuve, présidente du jury, Claire Mayer (Festival Danse Encore) et Fabiola Toupin.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

Culture Mauricie a dévoilé jeudi l'identité des 24 finalistes en nomination pour son 16e événement Arts Excellence, qui récompense les artistes et organismes culturels s'étant distingués pendant la dernière année. Les lauréats seront honorés le 20 novembre à l'auditorium Gratien-Gélinas de l'école secondaire Paul-Le Jeune de Saint-Tite.

Cinq prix désigneront respectivement un spectacle, un album, un livre, une création en arts visuels et une production métiers d'art de l'année, et trois valoriseront des initiatives sous autant d'axes. Ces huit catégories ont été soumises à l'étude de candidatures par un jury présidé par Josette Villeneuve, jury qui a retenu les finalistes annoncés jeudi.

Le prix de l'album de l'année sera décerné soit au deuxième de la formation Bradycardie (Supernova), au premier de la chanteuse Saint-Titienne Cindy Bédard (Fille du vent) ou au premier solo de Catherine Leduc (Rookie), moitié du duo Tricot Machine. Ce groupe et ces deux chanteuses portent tous le titre d'auteurs-compositeurs, et Catherine Leduc a aussi réalisé son propre album.

Côté spectacles, le jury a retenu ceux proposés par le guitariste Sébastien Deshaies (série Grands concerts avec trois guitaristes de réputation internationale), par le chanteur Baptiste Prud'homme (Chansons de papier), qui s'est inspiré d'écrits d'auteurs de la Mauricie, et par Fabiola Toupin qui, avec Fabiola, Piaf et Brel, revisitait les classiques de ces monuments de la chanson française.

La littérature sera représentée par Michel Châteauneuf et son roman L'Odyssée de Perce-Neige, François Désaulniers et son récit L'aiguilleur, ainsi que Louise Lacoursière et le dernier tome de sa trilogie La Saline, Impératifs. Le premier met en scène les aventures d'un héros médiéval québécois, le second transmet la vision d'un personnage rêveur et le troisième fait revivre le Saint-Léon-le-Grand du XIXe siècle à travers le cheminement d'un médecin.

En arts visuels, les juges ont été séduits par les créations de Philippe Boissonnet (Installations holographiques), Isabelle Clermont (Résonances architecturales, mémoires portées) et Gilles Roux (Série d'expositions). Le premier marie les arts visuels et médiatiques en privilégiant l'hybridité, la deuxième s'est inspirée du Musée des Ursulines pour sa production alliant vidéos, sons, sérigraphies et autres, tandis que le troisième a proposé une exposition de photos sur deux lieux, en six expositions.

Le prix de la production métiers d'art de l'année sera attribué soit à Chantal Berthiaume pour sa Collection oiseaux de sables (dessin de sable), soit à Sylvie Clermont pour son Mariage de fibres (art textile) ou à Christine Ouellet pour son installation A.O.C.

Le Festival international de Danse Encore, le Regroupement des métiers d'arts EMA et la Société Saint-Jean-Baptiste sont en lice pour le prix de l'initiative culturelle de l'année, le premier pour la programmation de sa 20e édition, le second pour son développement en tant que lieu de diffusion regroupant plus de 40 artistes et artisans, et la troisième pour les 30 ans de son concours Le français à l'affiche.

Comme finalistes pour le prix de l'initiative en patrimoine, le jury a choisi Steve Bernier pour son tour conté L'allumeur de réverbères, et le Musée Boréalis pour son projet Mémoires industrielles, qui explore de nouveaux modèles de mise en valeur du patrimoine. Le prix couronnant l'initiative territoriale de l'année sera remis soit à la municipalité deLac-aux-Sables pour l'élaboration de sa politique culturelle, soit à la Ville de La Tuque pour sa série de spectacles Un été «show» plein La Tuque.

Enfin, le Festival international de Danse Encore et Catherine Leduc sont en nomination pour l'obtention du prix Rayonnement. Les lauréats de tous ces honneurs recevront une bourse de 1000 $. Le gala dévoilera également le lauréat ou la lauréate du prix Créateur ou créatrice de l'année en Mauricie, assorti d'une bourse de 5000 $ du Conseil des arts et des lettres du Québec.

De plus, le conseil d'administration de Culture Mauricie rendra hommage à une personnalité de la région pour l'ensemble de son oeuvre et son apport au milieu culturel.

La direction artistique et l'animation de la soirée ont été confiées à l'écrivain Guy Marchamps, qui sera appuyé par François Désaulniers, Fabiola Toupin, Stéphane Bélanger et le Grand ensemble à cordes du Conservatoire de musique de Trois-Rivières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer