Mario Pelchat présente son 16e album

Avec son seizième album en arrière, intitulé Un...

Agrandir

Avec son seizième album en arrière, intitulé Un homme qui vous ressemble Mario Pelchat a pu se permettre beaucoup de luxes, dont celui de prendre tout son temps pour le peaufiner.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) En présentant un seizième album en carrière, Mario Pelchat fait plus que présenter de nouvelles chansons: il réitère son attachement à son premier métier, celui d'interprète.

Pelchat, on le sait, a trouvé de nouveaux centres d'intérêt au cours des dernières années. Propriétaire d'un vignoble, il s'y consacre à temps plein. Il a aussi expérimenté avec beaucoup de succès le métier de producteur pour deux albums de Paul Daraîche, notamment, qui ont connu des records de vente.

«Quand j'ai touché à la production, c'était comme un désir caché que je réalisais. J'y suis allé avec mon feeling, ma passion, et ça a marché. Et même si l'expérience a été passionnante, ça m'a aussi donné le goût de chanter. Finalement, ça me renforce dans ce que je fais de mieux.»

Cette inspiration a donné Un homme qui vous ressemble, l'album qu'il présente aujourd'hui au public. Douze pièces qui, dans un ensemble cohérent, dessinent un homme heureux.

«J'ai vu l'album comme un hommage au public, à mes parents et à la musique, explique Mario Pelchat. À tout ce qui me fait vibrer dans la vie, en somme. Ça résume ce que je suis. C'est l'album le plus autobiographique de ma carrière, le plus près de moi.»

Or, s'il est un aspect qui ressort tant de la démarche que du contenu, c'est une certaine sagesse, peut-être celle qui vient aux cinquantenaires. «Ça s'est manifesté sur la vitesse à laquelle on a fait les choses. J'avais le luxe de prendre mon temps, ce que je n'aurais pas eu au début de ma carrière mais j'avais aussi l'envie de peaufiner les choses. Il y a des textes que j'ai retravaillés jusqu'en studio.»

«Je me souviens que j'étais à Paris il y a deux semaines et à la radio, j'ai entendu une chanson d'Édith Piaf: il y a quelque chose d'éternel là-dedans, c'est une musique qui reste. J'en suis arrivé à un point dans ma vie où je pense à ce que je vais laisser derrière moi et j'aimerais qu'il y ait des chansons qui restent après ma mort. C'est un peu pour ça que j'ai travaillé avec plus de minutie, pour aller plus loin dans la création et faire des choses qui puissent résister au temps.»

L'album a été entrepris à l'automne 2013. Il devait sortir au printemps dernier; Pelchat ne le sentait pas prêt. «J'ai dit: on va attendre à l'automne: il sortira quand il sera prêt et pas avant. Ç'a été une bonne chose parce que ça m'a permis de rajouter la chanson La traversée arrivée tard dans la confection de l'album. C'est le prochain extrait qu'on va sortir et ça pourrait bien être le plus gros succès de l'album.»

«On a eu l'embarras du choix pour les chansons. J'ai beaucoup d'amis dans le métier et ils ont été nombreux à m'offrir des chansons. Je suis privilégié de compter sur des chansons de Steve Marin, Marc Dupré, Corneille ou Jean-Paul Dréau. J'ai eu envie, à un moment, d écrire toutes les chansons et finalement, je n'en ai écrit que quatre; les autres, ce sont des cadeaux. Je me suis totalement reconnu dans chacune. Je les aurais écrites que ça n'aurait pas été plus juste. C'est ce qui fait que l'album n'est pas décousu.»

Pelchat en parle comme de l'album du luxe. Le luxe de choisir les chansons, de peaufiner les interprétations, de confectionner une pochette grand format.

«Le public préfère acheter et écouter par le biais du téléphone intelligent une chanson à la fois. Je peux me payer le luxe de faire un album traditionnel, entre autres parce que mes fans sont souvent de ma génération, qui a connu les bons vieux CD et les achète encore. Je fais partie de ceux pour qui un album est une oeuvre en soi, quelque chose qui définit mieux l'être qu'une seule chanson. Pour moi, c'est encore un objet précieux.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer