Un nouveau jouet pour les acrobates (vidéo)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Shawinigan) Petit à petit, la nouvelle aventure d'Amos Daragon qui sera présentée à la Cité de l'énergie de Shawinigan à compter de l'été prochain commence à prendre forme. Le week-end dernier, la population a même pu obtenir un avant-goût des nouveautés alors que des acrobates se sont amusés sur la rivière Saint-Maurice avec le nouveau jouet de l'équipe de production, le flyboard.

«J'avais vu ça pendant un voyage au Mexique et je me suis dit que j'en voulais absolument un!», lance avec entrain le directeur général de la Cité de l'énergie, Robert Trudel.

Développé en France, le flyboard est un nouvel engin nautique qui se retrouve à mi-chemin entre le wakeboard et le kitesurf permettant aux adeptes de littéralement voler au-dessus de l'eau. Ce sont des turbines rattachées à un tuyau rejoignant la planche qui permettent de se propulser dans les airs et de réaliser différentes acrobaties. Avec un tel équipement, il est assuré que les spectateurs auront droit à un nouveau type de voltige.

Même si la prochaine saison estivale peut paraître encore bien loin, avec les feuilles qui quittent tranquillement les arbres pour laisser place à l'hiver, le prochain spectacle d'Amos Daragon qui sera présenté à Shawinigan est déjà bien ancré sur les rails.

D'ailleurs, l'acrobate attitré au flyboard a déjà amorcé sa préparation depuis le mois de juillet. «Il y a beaucoup de possibilités avec cet équipement! Cet hiver, je souhaite l'emmener au Mexique afin qu'il perfectionne son art du flyboard dans une école», s'enthousiasme Robert Trudel.

«Si je n'étais pas si vieux et un peu plus alerte, c'est moi qui jouerais ce rôle-là!, rigole M. Trudel Ça prend beaucoup de pratique pour monter là-dessus.»

Du même souffle, le directeur de la Cité de l'énergie note que l'ensemble de la production d'Amos Daragon avance à bon train en vue de l'été prochain, en soulignant que les décors sont complétés à plus de 50 % et que des éléments principaux, comme le bateau et le monstre, sont très avancés. «Ça va très bien. assure-t-il. On a investi pour 1,7 millions $.»

Au cours des trois étés précédents, Amos Daragon - La première aventure a connu un franc succès. À en croire le directeur de la Cité de l'énergie, la prochaine mouture des récits de ce personnage - dont la série a été traduite dans 22 langues et distribuée dans30 pays - sera encore plus spectaculaire.

«Ça va être incroyable. Ça va être trois à quatre fois meilleur. On va mettre le paquet, notamment au niveau des effets spéciaux», tranche le coloré directeur de la Cité de l'énergie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer