Triaz chantera au Centre Bell

La formation Triaz Acapella est composée de Karine... (Photo: David MacLeod)

Agrandir

La formation Triaz Acapella est composée de Karine Jutras, Mélissa Brouillette et Elsa Leblanc.

Photo: David MacLeod

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Éric Langevin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Michaël Bournival ne sera plus le seul représentant de la Mauricie au sein des Canadiens de Montréal. Un trio complet se joindra à l'équipe, mais pour la portion d'avant-match. L'ensemble Triaz Acapella fait en effet partie des artistes sélectionnés pour l'interprétation des hymnes nationaux au Centre Bell.

Une belle surprise pour le trio composé de Mélissa Brouillette, Elsa Leblanc et Karine Jutras, toutes originaires de la Mauricie et du Centre-du-Québec. «On est heureuses et surprises parce qu'on a décidé à la dernière minute de passer les auditions. Le matin même, on a fait unarrangement rapide et on s'est pointées à l'audition. Il fautcroire que notre interprétation a plu au jury», raconte Mélissa Brouillette.

«On le prenait comme une belle expérience. On se disait que si ça n'allait pas plus loin, ce serait une expérience de travailler sous pression. Et ç'a fonctionné.»

Comme quelque 500 autres individus ou groupes, Triaz a passé une première fois devant un jury, puis quelques personnes ont été invitées à passer au second tour. «À ce moment, on a chanté sur la glace du Centre Bell et on se voyait sur les écrans géants. Le jury était plus loin dans le Centre Bell. C'était impressionnant. Mais c'est rien à comparer à ce qu'on va pouvoir vivre plus tard lors d'un vrai match», s'imagine la chanteuse.

C'est donc devant 21 000 personnes la prochaine fois que Triaz interprétera les hymnes nationaux, et ce, sans compter les réseaux de télévision qui diffuseront les prestations. Pour l'instant, le groupe n'a pas beaucoup de détails sur la suite des choses.

«On a eu la nouvelle et on sait qu'on va être appelées quelques semaines avant notre prestation. Par contre, on n'a pas les autres détails, sinon que les interprètes vont se relayer pendant la saison. Je ne sais pas si on va passer avant ou après les Fêtes, mais on espère pouvoir le faire quelques fois», résume Mme Brouillette.

Le vice-président principal, communications des Canadiens, Donald Beauchamp, précise que l'objectif de l'opération était de permettre à ceux qui avaient envie d'auditionner pour chanter les hymnes nationaux pouvaient le faire. Pour la suite, le choix des artistes va être modulé en fonction des circonstances et des événements au Centre Bell.

Par ailleurs, il n'est pas impossible que l'aventure avec les Canadiens permettre à Triaz d'avoir d'autres opportunités avec l'équipe, mais Mélissa Brouillette ne pouvait aller plus loin sur cet aspect. «On va prendre tout ça comme une belle expérience et une occasion de se faire connaître», résume-t-elle.

Entre-temps, le groupe travaille sur un tout nouveau répertoire afin de poursuivre les spectacles qu'il offre un peu partout au Québec. «On a ralenti nos activités un peu au cours des derniers mois parce que Karine (Jutras) a eu un enfant. Mais on se voit tout de même chaque semaine pour monter notre répertoire. On va reprendre les spectacles après la période des Fêtes», explique Mme Brouillette.

Dans la région, un spectacle de Triaz est déjà prévu à la programmation du Centre culturel Pauline-Julien du secteur Cap-de-la-Madeleine le 21 mars prochain à 20 h.

Il est possible de voir la seconde audition de Triaz au Centre Bell sur la chaîne Triaz Acapella du site Youtube.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer