Comédie policière au Magasin général Le Brun

Ci-dessus, les comédiens Christian Laporte et Jean-Jacques Lamothe,... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Ci-dessus, les comédiens Christian Laporte et Jean-Jacques Lamothe, qui honoreront tout l'été la comédie Arsenic et cigares au chou, au Magasin Le Brun de Maskinongé.

Photo: Stéphane Lessard

Linda Corbo
Linda Corbo
Le Nouvelliste

(Maskinongé) Le théâtre d'été fera son entrée au Magasin général Le Brun de Maskinongé à compter du 30 juin avec la pièce Arsenic et cigares au chou, une comédie policière qui plongera le public dans l'esprit des films policiers américains des années 50.

En fait, c'est un pastiche de ce type de film que l'on présentera, sous le signe de l'humour et selon une mise en scène signée Jean-Marc Dalphond. Les spectateurs y feront entre autres la connaissance des personnages Marilyne Moreau (Marie-Ève Shedleur Guay) et de Johnny-Jack (Jean-Jacques Lamothe).

La première est une jeune femme éplorée depuis la disparition de son mari, et fera appel au second pour tenter de retrouver sa piste. Le réputé détective privé Johnny-Jack tentera donc de résoudre l'énigme, avec une enquête dont les pistes seront souvent brouillées. Sur ses pas apparaîtront par ailleurs deux autres personnages, soit la maîtresse du disparu (Hélène Bouchard) et un compagnon de travail (Christian Laporte).

Ce sont Les Productions d'la 40, une compagnie théâtrale montréalaise habituée à évoluer dans le sillon des spectacles corporatifs, qui a choisi d'installer ses pénates à Maskinongé pour une bonne partie de l'été. La troupe y donnera deux représentations par semaine, tous les vendredis et samedis à 20 h, jusqu'au 6 août. La première a toutefois été fixée au jeudi 30 août, soirée qui marquera la création de cette pièce puisqu'elle n'a encore jamais été jouée.

À Maskinongé, le public se retrouvera dès lors dans un cadre sympathique, au deuxième étage du Magasin général, lieu qui vaut déjà le détour. Les spectateurs pourront assister à la pièce assis autour de quelques tables, en formule cabaret, avec service de bar. Ceux qui voudront par ailleurs prendre le goûter sur place pourront s'y procurer un baluchon de produits du terroir, incluant pain, fromage, rillettes et crudités, au goût, qu'ils pourront déguster à l'extérieur, ou dans la petite salle de spectacle.

Création

La pièce a été écrite il y a un an et demi par Anne-Marie Savoie, qui se fait une joie de faire découvrir cette comédie à suspense qu'elle baigne dans un univers typé qu'elle adore.

«J'avais le goût d'écrire quelque chose qui m'allumait et je me suis amusée avec ces personnages-là. Je pense que ça détonne des autres théâtres d'été de façon heureuse. C'est un autre genre de rire.»

À la mise en scène, Jean-Marc Dalphond y a retrouvé lui aussi un joyeux terrain de jeu. «C'était mon cinéma d'enfants», sourit-il, lui qui s'est aussi amusé avec le type de jeu de l'époque. «C'est une méthode de jouer... Il faut pouvoir jouer comme des gens qui avaient l'air de très très bons acteurs de l'époque mais que l'on trouverait poches aujourd'hui.»

Pour lui, l'escale à Maskinongé sera l'un des deux rendez-vous qu'il a dans la région cet été puisqu'au-delà de la mise en scène, il sera aussi comédien dans la pièce Hockeytown, au Théâtre des Marguerites de Trois-Rivières.

Pour la pièce Arsenic et cigares au chou, les billets sont en vente au Magasin ou par téléphone (819-227-2650), au coût de 29,75 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer