Des nuits faites pour... bouger

Des gens fiers d'être associés aux Nuit polaires:... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Des gens fiers d'être associés aux Nuit polaires: Luc Belisle, administrateur, Marianne Côté, membre du conseil d'administration, Jean-Sébastien Désilets, président, et Steve Dubé, directeur général de la Corporation de l'Amphithéâtre.

Photo: Stéphane Lessard

Partager

Sur le même thème

Kim Alarie
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les Nuits polaires reviennent cette année avec une programmation que les organisateurs ont habilement bonifiée. Le défi de cette septième édition: poursuivre la progression de l'événement.
Du 18 au 20 janvier, en plus des activités familiales, intérieures et urbaines, s'ajoutera un volet «En action» pour faire bouger les participants. Une nouveauté qui s'inscrit dans la volonté du président du conseil d'administration, Jean-Sébastien Désilets, de redonner l'événement au public.

«Cette année, on a retiré le snowboard pour garder l'orientation qu'on s'était donnée, c'est-à-dire des activités accessibles à tous», souligne M. Désilets. «On veut faire bouger les gens leur donner le goût de faire du sport», complète-t-il.

En plus du patinage éclairé au flambeau, plusieurs activités demandant peu ou pas d'équipement et d'habileté se sont ajoutées au programme. Gagnant sans cesse en popularité, la course à pied et le crossfit seront à l'honneur permettant à tous les calibres de sportifs de se mettre en action.

Pour les coureurs, le départ sera donné à 13 h sur la rue des Forges pour des parcours de 2,5 km, 5 km ou 10 km. Le coût est de 10 $. Les curieux qui voudraient s'initier au crossfit pourront le faire gratuitement à compter de 13 h le dimanche au parc Champlain.

Les petites familles n'auront pas besoin de se faire tirer l'oreille pour sortir dehors avec la traditionnelle fête familiale qui regroupe plusieurs activités le samedi et le dimanche. Jeux gonflables, mur d'escalade, karts à pédales et fermette s'ajouteront aux sculpteurs de glace qui contribueront à l'émerveillement des petits, comme des plus grands, tout le week-end.

«Au chaud»

Pour les plus frileux qui préfèrent la douceur de la chaleur au mordant de la froidure, l'île Saint-Quentin ouvrira toutes grandes ses portes le vendredi soir pour la Soirée des îles du sud. Un souper-spectacle qui permettra aux plus audacieux de s'initier aux danses latines.

Au Manoir Boucher de Niverville, Gustave, coureur des bois, accueillera les spectateurs avec ses histoires incroyables, le vendredi à 20 h. Les deux autres journées, les visiteurs auront la possibilité de savourer une boisson chaude en découvrant l'exposition Vie bourgeoise entre 10 h et 17 h.

Des expositions seront aussi accessibles à l'Embuscade et au Musée québécois de culture populaire où on proposera une activité de décoration de luge. Chaque enfant pourra repartir avec sa luge personnalisée à la fin de l'activité.

Les oiseaux de nuit qui n'ont pas froid aux yeux auront quant à eux un bouquet d'activités regroupées sous la pastille «En ville» qui seront autant de prétextes pour lâcher leur fou.

Après le traditionnel feu d'artifice qui lancera la programmation le vendredi soir, la foule aura droit au spectacle Hommage aux Colocs suivi de Martin Deschamps sur la Grande scène. Le samedi, le centre-ville sera atteint de la «Fièvre polaire» qui sera attisée par DJ Abeille Gélinas et Misstress Barbara Band.

En ajoutant un volet culturel le samedi soir, les organisateurs souhaitaient maximiser les occasions de bouger. «On voulait proposer aux gens une autre façon d'avoir chaud en hiver», mentionne M. Désilets.

Toute la programmation est disponible au www.nuitspolaires.ca.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer