Gaston Bellemare nommé au sein de l'Ordre du Canada

Le président fondateur du Festival international de poésie... (Photo: olivier croteau)

Agrandir

Le président fondateur du Festival international de poésie de Trois-Rivières, Gaston Bellemare, est nommé à l'Ordre du Canada.

Photo: olivier croteau

Partager

(Trois-Rivières) Seize personnalités québécoises, dont les gens d'affaires Lise Watier, Alban D'Amours et L. Jacques Ménard, ainsi que les artistes Michel Lemieux, Victor Pilon et Paul-André Fortier, seront nommées ou promues au sein de l'Ordre du Canada. En Mauricie, l'ancien éditeur de poésie et fondateur du Festival international de la poésie de Trois-Rivières (FIPTR), Gaston Bellemare, recevra aussi cette haute distinction.

Au total, 91 Canadiens seront décorés, a annoncé hier le gouverneur général du Canada, David Johnston. Les personnes sélectionnées proviennent de tous les champs d'activités.

Les nominations au sein de l'Ordre du Canada reconnaissent «l'oeuvre d'une vie, le dévouement exceptionnel d'une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation», explique M. Johnston dans un communiqué.

Gaston Bellemare a été nommé membre de l'Ordre du Canada pour ses réalisations culturelles. Il est le président fondateur du Festival international de la poésie de Trois-Rivières et a été longtemps le directeur général de la maison d'édition Les Écrits des Forges, le plus important éditeur de poésie de langue française de l'histoire du Canada.

L'homme de lettres se dit très fier d'être sélectionné comme membre de l'Ordre du Canada. «Je ne peux pas demander plus», soutient M. Bellemare.

Cette distinction s'ajoute à celles que Gaston Bellemare a déjà reçues. Cette figure marquante du monde littéraire et poétique s'est vu décer-

ner en 2010 un doctorat honorifique de l'Université du Québec à Trois-Rivières. En 2007, il recevait le prix Georges-Émile-Lapalme pour sa contribution au rayonnement de la langue française. De plus, Gaston Bellemare a reçu la médaille de l'Académie des lettres du Québec en 2000. Deux ans plus tard, il est fait officier de l'Ordre national du Québec.

Recevoir l'Ordre du Canada n'est pas synonyme de retraite pour Gaston Bellemare qui souhaite continuer encore, pour quelques années du moins, à s'occuper du FIPTR. «Mais lorsque je n'aurai plus de fonction officielle au festival, je vais rester à l'arrière. Il y a encore beaucoup de travail à faire», dit-il. «Quand tu fais de la poésie ce n'est pas pour gagner sa vie, c'est pour ne pas la perdre.»

Ailleurs au Canada, l'ex-juge de la Cour suprême Louise Charron, l'ex-ministre fédérale Sheila Copps, l'ex-hockeyeur Ken Dryden et le politicien Brian Tobin deviennent aussi des membres de l'Ordre.

- Avec La Presse

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer