Les grands moyens pour célébrer Noël

Le couple formé de Marie-Ève Janvier et Jean-François... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Le couple formé de Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau fait partie du groupe d'interprètes de la tournée Les stars chantent Noël qui a fait escale à la Cathédrale de Trois-Rivières pour deux représentations, hier.

Photo: Stéphane Lessard

Partager

François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Parmi les nombreux concerts de Noël présentés dans la région en décembre, les deux qu'on présentait hier à la Cathédrale trifluvienne, dans la série Les stars chantent Noël, sont sans doute les plus imposants. Et peut-être les plus populaires puisque pour les deux représentations combinées offertes hier à 14 h et à 20 h, on a accueilli autour de 1200 spectateurs.

La grande force de ce concert, c'est la très impressionnante machine qui le soutient. D'abord on a les interprètes vocaux: Judith Bérard, Marie-Ève Janvier, Éléonore Lagacé, Marie-Denise Pelletier, Annie Villeneuve, Claude Barzotti, Jean-François Breau et Gino Quilico. C'est déjà impressionnant en soi mais si vous ajoutez un choeur d'une vingtaine de personnes et cinq musiciens sans compter le Trifluvien Ioane Bastarache à l'orgue, vous aviez une brochette d'interprètes comme on en voit rarement dans la région, même à Noël. On comprend qu'avec tous ces atouts, l'événement, lancé l'an dernier, connaisse tant de succès. Tellement, en fait, qu'il est déjà décidé que la tournée s'arrêtera à Trois-Rivières en décembre 2013 également.

La première chose qui frappait hier, c'est l'ampleur de l'événement. Pas seulement à cause de l'endroit, majestueux, ou le nombre d'interprètes mais à cause des moyens qu'on s'est donnés. Le spectacle est impeccablement mis en scène et on ne semble avoir lésiné sur rien, notamment l'amplification, impeccable. Les techniciens ont réussi à minimiser l'écueil de la réverbération de la cathédrale et à doser avec doigté les niveaux sonores des différents éléments: choeur, musiciens et solistes de façon à créer un ensemble très cohérent, riche et maîtrisé.

Tout le concert avait été préparé avec beaucoup de minutie, et offert par de bons interprètes incluant quelques-unes des plus belles voix du Québec. On ne le dit pas assez souvent de Marie-Denise Pelletier ou de Judith Bérard, trop rare sous nos latitudes depuis quelques années, alors que Marie-Ève Janvier a été surprenante d'aplomb. Éléonore Lagacé n'est pas aussi connue que les autres mais «l'autre fille de Nathalie Choquette» est, elle aussi, très talentueuse.

Cependant, si on se fie aux réactions du public, c'est sans doute Gino Quilico qui a donné le plus de frissons. Son Minuit Chrétien a été une pièce d'anthologie qui a soulevé le public dans une ovation debout pleinement méritée. Il reste que le concert a prouvé une fois de plus que le public adore les grandes voix.

Côté répertoire, on n'a pas cherché à trop renouveler la formule, présentant d'inévitables classiques de Noël, puisés surtout dans le répertoire américain: Quand j'entends chanter Noël, Have Yourself a Merry Little Christmas, Joyeux Noël, Sainte Nuit, etc. mais aussi des chansons de Noël moins connues, tirées du répertoire de l'un ou l'autre des solistes, des medleys et des chansons d'un autre répertoire comme Je serai là pour toi. Les 105 minutes ont offert un vaste panorama de ce qu'on associe à Noël et un peu plus. De quoi satisfaire les amateurs qui auraient peut-être pris volontiers quelques classiques ou quelques chants religieux de plus. C'est un concert de Noël après tout.

On aurait très bien pu faire moins professionnel, se contenter d'une présentation moins peaufinée, d'arrangements moins sophistiqués ou offerts avec moins de précision, mais la tournée Les Stars chantent Noël ne mange pas de ce pain-là.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer