Cent oeuvres soumises à l'encan

Lors de l'annonce de la tenue de la... (Photo: Sylvain Mayer)

Agrandir

Lors de l'annonce de la tenue de la 13e vente aux enchères au profit de La Fenêtre, on retrouvait Suzanne Bergeron, participante aux ateliers de La Fenêtre, Lucie Milette et Gilles Cloutier, coprésidents d'honneur, et Marie-Josée Plouffe, présidente du c.a. de l'organisme.

Photo: Sylvain Mayer

Partager

Roland Paillé
Le Nouvelliste

La Fenêtre proposera près d'une centaine d'oeuvres à sa 13e vente aux enchères, qui se tiendra le 9 décembre au centre culturel Pauline -Julien.

L'activité comprendra deux volets: 78 oeuvres soumises à un encan régulier, et une vingtaine d'autres à un encan silencieux. Les participants pourront notamment tenter leur chance de repartir avec une magistrale sculpture de Jean-Paul Martel ou d'Akiko Sasaki, ou encore un tableau de Marcel Dargis, Luc Fournier, André Pleau, Serge Brunoni, Anne Marichal et plusieurs autres.

De plus, la présidente d'honneur «artiste», Lucie Milette, propriétaire de la galerie Lumière et pinceau, à Sainte-Flore, a pour sa part offert à l'organisme un tableau grand format. Gilles Cloutier, du groupe Investors, est quant à lui le président d'honneur «affaires». La formule «artiste-affaires» se retrouvera également dans le duo commissaires-prieurs formé par Yves Ayotte (peintre) et l'homme d'affaires Christian Labranche.

L'an dernier, cette activité de financement a permis de recueillir environ 26 000 $, et l'organisation est optimiste pour l'édition 2012. «On devrait aller chercher autant cette année parce qu'il y a plus d'oeuvres d'artistes. Ceux-ci ont été très généreux cette année», ont fait remarquer Marie-Josée Plouffe, présidente du conseil d'administration de La Fenêtre, et Céline Duval du cabinet d'assurances Lussier.

Si le but premier de l'événement est de venir en aide à un organisme, il permet également aux collectionneurs de faire de belles acquisitions. «C'est un bon investissement. Et pour chaque 10 $ investis, on donne en retour 100 $ de services, parce qu'on a beaucoup de bénévolat. Donc, c'est le meilleur investissement social que quelqu'un peut faire», tient à souligner Mme Plouffe, qui se réjouit d'avoir acheté il y a une dizaine d'années des oeuvres de Marie-Josée Roy : une artiste de la région dont la réputation dépasse nos frontières.

La vente aux enchères sera précédée d'un cocktail. Le tout débute à 12 h 30. De 20 $, le coût d'entrée est accompagné d'un agenda et du cocktail, en plus d'aider La Fenêtre.

Le centre d'immersion La Fenêtre offre des ateliers d'art adaptés à des personnes vivant avec des limitations fonctionnelles. Il permet aux participants d'explorer destechniques de peintures et d'exprimer leurs émotions par la créativité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer