Un deuxième Grand Noël choral

Raymond Perrin, Julie Dumont et Jean-François Aubin invitent... (Photo: Sylvain Mayer)

Agrandir

Raymond Perrin, Julie Dumont et Jean-François Aubin invitent la population au concert-bénéfice Grand Noël Choral le 12 décembre à l'église Sainte-Cécile.

Photo: Sylvain Mayer

Partager

Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

Motivés par le succès de l'an dernier tant pour les choristes que pour le public, les dirigeants de la Corporation Spect-Arts organisent un deuxième concert-bénéfice qui réunira huit choeurs de Trois-Rivières. Le 12 décembre, plus de 300 voix s'uniront au profit de l'église Sainte-Cécile, sauvée de la démolition et transformée en lieu de diffusion culturelle en 2010.

Les choeurs de l'OSTR, des Pèlerins et du Roy, la choraleLa Mi-Temps, l'Ensemble vocal de l'UQTR, l'Orphéon, les Petits chanteurs de Trois-Rivières et Vocalys participeront à ce Grand Noël choral coordonné par Raymond Perrin, directeur de Vocalys et du choeur de l'OSTR.

«C'est un lieu fantastique, qui permet la tenue d'événements qu'on ne trouve pas ailleurs», commente M. Perrin, aussi administrateur au conseil d'administration de la Corporation Spect-Arts, qui gère l'activité au programme de l'église. Si la conseillère municipale Sylvie Tardif a témoigné hier des échos positifs reçus des citoyens à la suite du concert de 2011, le chef de choeur a pour sa part vanté les dividendes de l'expérience pour les choristes.

«Il y a le fait d'être nombreux, oui. Mais souvent, dans les rassemblements de chorales, il règne une atmosphère de compétition. Là, tout le monde a fait de son mieux, et on a pu avoir un panorama de ce qui se fait au sein des choeurs à Trois-Rivières. Ça s'est fait plus sous le signe du partage que de la compétition», observait-il en évoquant le concert de l'an dernier, qui a permis d'amasser quelque 13 000 $.

Le président du conseil d'administration de Spect-Arts Jean-François Aubin est celui qui a négocié l'achat de l'église auprès du diocèse via la Démarche des Premiers quartiers. «Un lieu comme ici, ce n'est pas pour faire de l'argent qu'on l'exploite. C'est un défi de structure. Il y a le chauffage l'entretien, les lumières à changer... C'est un grand espace qu'on veut conserver au profit de la communauté», plaide-t-il.

L'an dernier, on espérait aménager des «vraies toilettes», mais le projet a été reporté puisqu'un dégât d'eau a entraîné des dépenses imprévues. On souhaite aussi pouvoir installer les bureaux de la directrice de la corporation, Julie Dumont, à même l'église. Mme Dumont loge présentement dans les locaux de la Corporation de développement économique communautaire.

«Il faudrait refaire tout le système d'éclairage. L'église va avoir 100 ans et on ne peut remplacer les éléments qui ne fonctionnent plus parce qu'ils ne se font plus. Il faut rajeunir le système et le rendre plus écologique. On est juste dans les dépenses de maintien et pas encore d'amélioration», précise Raymond Perrin en ajoutant que la facture mensuelle pour le chauffage de l'église, l'hiver, tourne autour de 2000 $.

Les billets pour le concert-bénéfice sont vendus au coût de 35 $ jusqu'au 9 décembre. On peut se les procurer au Bucafin, au Centre de pianos et d'orgues mauricien, chez COMSEP et lors de l'Expo-vente Créations et traditions. À la porte, ils coûteront 50 $. Le concert est prévu à 19 h, et les portes ouvriront à 18 h sans qu'aucun siège ne soit réservé. Les billets doivent être payés en argent comptant.

Jean-François Aubin lance un appel aux donateurs. «On a besoin de la population. On a eu son appui pour la mise en place du projet et son rodage. Là, il faut passer à une autre étape. Il faut préserver et entretenir l'endroit, mais il faut aussi investir pour que la salle soit plus utilisée et plus utilisable. Ça prend des donateurs.»

En 2012, l'Orphéon, Vocalys, le Conservatoire de musique de Trois-Rivières et le Festival international DansEncore, entre autres, ont tenu des événements à l'église Sainte-Cécile.

Notons enfin que l'église accueillera sa deuxième Expo-vente Créations et traditions les 8 et 9 décembre de 11 h à 17 h. Trente-trois exposants, soit le double de l'an dernier, présenteront leurs créations dont l'éventail varie des bijoux à la broderie en passant par la peinture sur verre, les produits pour le corps, le tricot, les objets décoratifs et les catalognes. Comme pour les billets de concert, il faut prévoir de l'argent comptant pour effectuer ses achats.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer