Salomé Leclerc: toute jeune et déjà si mature

Dans un spectacle tout en nuances, Salomé Leclerc... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Dans un spectacle tout en nuances, Salomé Leclerc a su enrober ses chansons d'arrangements originaux en utilisant souvent le trombone comme elle le fait ici avec un de ses deux musiciens, Benoît Rocheleau.

Photo: Stéphane Lessard

Partager

Sur le même thème

François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Il ne faut pas se fier à son air juvénile, témoin pourtant juste de son âge physique. J'allais écrire réel mais Salomé Leclerc est, en réalité, plus vieille que ce que son corps accepte de révéler. C'est sa musique qui le dit, son assurance sur scène, sa sincérité qui laisse entrevoir son âme, déjà.

La jeune femme était hier soir en spectacle au Centre culturel Pauline-Julien du secteur Cap-de-la-Madeleine avec deux musiciens, aussi convaincus qu'elle malgré leur dénuement.

Salomé Leclerc a chanté et joué de la guitare, le plus souvent électrique pendant que Philippe Breault se débrouillait avec un tambour qu'il battait à l'occasion quand sa basse électrique le lui permettait. L'autre, Benoît Rocheleau, a joué du trombone mais aussi une flûte étrange, un clavier Rhodes, de la trompette, de la cymbale.

À eux trois, en mariant leur enthousiasme, ils ont créé une belle musique cohérente et forte, rarement en décibels mais en intensité de communication avec le public. Une cinquantaine de personnes seulement, dans cette salle de 125 sièges qui se prêtait parfaitement à l'atmosphère qu'exige ce spectacle tout en atmosphères, justement.

La musique de Salomé Leclerc est une sorte de folk atmosphérique, plus ou moins éthéré, plus ou moins onirique mais totalement poétique. Animée par la voix douce et un peu râpeuse de la jeune femme, une voix constante, toute en maîtrise comme toute sa prestation, du reste. Salomé Leclerc a adopté un canal de communication et le maîtrise parfaitement, avec conviction et une sincérité qui convainc absolument.

Ça lui donne je ne sais trop quoi. Du charme, peut-être. De l'aplomb, assurément, sans ostentation. Une vérité qui l'habite et qui donne un excellent spectacle.

Si on a trempé dans un univers homogène du début à la fin, on a écouté des chansons bien distinctes, certaines au rythme plus appuyé jusqu'à se nourrir d'une légère distorsion de guitare électrique, d'autres soupirant à peine. C'était le cas du seul emprunt de la soirée, une chanson de Félix Leclerc: La Gaspésie. Salomé Leclerc lui a donné de l'âme sans lui enlever son charme initial. C'est rare.

Les arrangements concoctés par le groupe étaient toujours justes et assez souvent inventifs. Déjà, qu'on privilégie un accompagnement avec guitare et basse électriques et un trombone, révèle une inspiration particulière et donne une idée du son d'ensemble de ces chansons qui n'ont jamais manqué de panache. Elles ont, à chaque fois, convaincu.

L'intimité et la chaleur que procure la salle n'y étaient pas étrangers mais le secret demeure les chansons elles-mêmes qui ont valu à leur auteure-compositrice quelques prix et des critiques louangeuses depuis la sortie de son seul album - «Le meilleur!» a-t-elle affirmé dans une de ses rares interventions au micro - intitulé Sous les arbres. Le second est en gestation et le seul présage qu'elle nous en a donné, c'est une nouvelle chanson. Ça s'intitule Est-il cassé? et c'est assurément tissé au même métier que celles déjà gravées.

Le public ne semble pas avoir encore trouvé le chemin du Centre culturel Pauline-Julien pour les spectacles musicaux. Laissons-lui le temps. L'endroit a du charme et la programmation, qui inclut notamment l'excellente Julie Hamelin pour le 16 novembre prochain, semble parfaitement adaptée à la douce intimité que recèle le lieu. La soirée d'hier était délicieuse et on ne doute pas qu'il y en ait d'autres du même genre à venir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer