Naïd présente son premier album officiel

Dany Carpentier, alias Naïd, arrive avec son premier... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Dany Carpentier, alias Naïd, arrive avec son premier album qui sera lancé officiellement ce soir, 20 h, au café-galerie trifluvien L'Embuscade.

Photo: Stéphane Lessard

Partager

François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Après une quinzaine d'années à arpenter le territoire trifluvien du rap, Naïd arrive aujourd'hui avec son premier album complet intitulé À la mesure de mon temps. Le lancement officiel aura lieu ce soir, 20 h, au café-galerie L'Embuscade, de Trois-Rivières.

Il importe de préciser immédiatement que l'album ne sera, pour l'instant, disponible que sur le web, sur le site www.naid.ca. Au moment d'un second lancement, à Montréal, quelque part en février prochain, l'album deviendra disponible sous sa forme matérielle chez bon nombre de disquaires, et ce, à l'échelle du Canada.

Le CD servira ainsi de carte de visite pour le chanteur trifluvien auprès d'un grand nombre d'auditeurs qui ne le connaissent pas encore. «Les gens vont découvrir un rap intelligent, sympathique, agréable, accessible, analyse Naïd, alias Dany Carpentier. Je pense qu'il va également plaire à des gens qui aiment un rap plus cru.»

Il ne fait aucun doute que l'oeuvre a fait l'objet d'un grand souci de perfection tant pour la musique que les paroles. «Au niveau musical, j'ai fait appel à des amis comme Cliché, Art & Fact prod. et Kourto parce que depuis quelques années, je me consacre exclusivement aux textes. De ce côté, je dirais que l'album distille une dynamique positive avec des métaphores fortes et pas mal de réflexions philosophiques. Je ne recherche pas la grosse dénonciation violente: ça reste de la poésie.»

Les gens vont constater une grande variété dans les inspirations musicales: «Je ne veux pas qu'on puisse me classer dans un créneau précis. S'il y a un thème qui se démarque, c'est peut-être le renouveau. Je me suis un peu inspiré de l'idée de la fin du monde au 21 décembre 2012 avec les remises en question que ça implique. Il y a d'ailleurs une gradation sur l'album, les pièces les plus légères sont au début et plus on avance, plus les chansons deviennent lourdes de sens. Certaines sont même assez denses. Je pense que ça mérite plus d'une écoute pour les apprécier pleinement.»

Derrière son art se profile une attitude, incontournable. «Il y a là un engagement citoyen mais également envers moi-même. Je suis quelqu'un qui doute, qui pose des questions et j'interpelle le public pour avoir des réponses. L'album va justifier des spectacles qui me permettront d'aller à la rencontre des gens, ce qui est profondément inscrit dans ma démarche artistique. J'ai besoin de ce contact avec les autres. J'ai hâte de voir comment l'album va être reçu. Il vient, en quelque sorte, boucler une étape de carrière et propose aussi la direction d'un parcours à venir dans lequel je veux continuer à surprendre.»

L'artiste convient d'une certaine maturité artistique qui lui a permis de mettre au monde un album dont il sait qu'il ne sera jamais honteux. «Je suis fier de ce que j'ai fait. Je pense que ça va bien vieillir. J'offre des messages qui ont du sens et qui sont véhiculés de façon agréable. En plus, l'album est marqué par toutes sortes d'influences musicales qui correspondent à mes intérêts. On sent toutes sortes de possibilités qui naissent de là.»

Dans un monde où l'emballage prend souvent le pas sur le contenu, Naïd insiste sur le message. «S'il obtient l'attention qu'il mérite, je crois humblement que l'album va marquer le rap québécois, trop souvent limité à un seul style. La culture hip hop a vieilli, atteint une certaine maturité qu'on retrouve encore peu au Québec. Il y a autre chose après le rap contestataire. Je veux montrer que la culture urbaine évolue bien.»

Une fois À la mesure de mon temps lancé, il y aura des spectacles, évidemment. Pas de spectacle solo encore, seulement des participations dans les spectacles d'autres artistes. «Les têtes d'affiche, ça ne sera pas avant 2013, soutient Naïd. Un spectacle solo, ça se prépare et je veux prendre le temps de monter les échelons un à un parce que je veux durer.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer