ADISQ: Fred et Ingrid font honneur à la région

Fred Pellerin... (Photo: François Gervais)

Agrandir

Fred Pellerin

Photo: François Gervais

Partager

Éric Langevin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les artistes de la région vont rayonner de belle façon au prochain gala de l'ADISQ ainsi qu'à l'Autre gala de l'ADISQ, les deux événements qui récompensent les artisans de l'industrie du disque au Québec. Fred Pellerin et Ingrid Saint-Pierre figurent dans plusieurs catégories.

Ingrid St-Pierre... (Courtoisie) - image 1.0

Agrandir

Ingrid St-Pierre

Courtoisie

Sans surprise, on retrouve le conteur - et chanteur - de Saint-Élie-de-Caxton dans deux catégories du gala de l'ADISQ, soit Album de l'année - Folk pour son album C'est un monde et Interprète masculin de l'année, catégorie soumise au vote populaire, dans laquelle il fait face à Grégory Charles, Maxime Landry, Éric Lapointe et Vincent Vallières. Son album se retrouve aussi en compétition à l'Autre gala dans les catégories Album de l'année - Choix de la critique et Album de l'année - Meilleur vendeur.

Pour sa part, Ingrid Saint-Pierre est nommée dans la catégorie Révélation de l'année (avec Sophie Beaudet, Lisa Leblanc, Salomé Leclerc et Patrice Michaud) et Album de l'Année - Adulte contemporain pour Ma petite mam'zelle de chemin.

Au gala de l'industrie, elle reçoit aussi une nomination pour Scripteur de spectacle de l'année.

D'autres de chez nous figurent aussi dans la liste des nommés. C'est le cas de Misses Satchmo et l'album The sun will shine dans la catégorie Album de l'année - Jazz interprétation, Nicolas Pellerin et les Grands hurleurs pour le disque Petit grain d'or dans la catégorie Album de l'année - Traditionnel et du musicien Alex McMahon qui reçoit une nomination pour Arrangeur de l'année pour l'album Le désert des solitudes de Catherine Major.

Enfin, notons que la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières est en nomination pour Diffuseur de l'année.

Les femmes dominent

Par ailleurs, on constate que les femmes sont très présentes dans les nominations de cette année. Coeur de pirate, Lisa Leblanc et Marie-Pierre Arthur mènent le bal en vue du gala de l'ADISQ, toutes catégories confondues.

Les trois artistes se disputeront notamment la prestigieuse statuette de l'interprète féminine de l'année, aux côtés d'Andrée Watters et d'Isabelle Boulay, qui est elle aussi l'une des favorites en vertu de ses cinq nominations.

On retrouve de nombreux habitués dans la catégorie du groupe de l'année: Kaïn, Les Cowboys Fringants, Les Trois Accords, Mes Aïeux et Radio Radio courent tous la chance d'être couronnés.

Ces trois catégories, comme celle de la chanson de l'année, sont soumises au vote populaire.

Patrick Watson (Adventures in your own backyard) et Richard Desjardins (L'existoire) ont aussi décroché un nombre intéressant de mises en nominations.

Mentionnons qu'Ariane Moffatt, dont l'album MA avait été plutôt bien reçu par la critique, n'a décroché qu'une seule mention pour son travail d'auteure-compositrice-interprète. Mais comme le mandat de l'ADISQ est de faire la promotion de la chanson francophone et que l'album d'Ariane Moffatt est bilingue, cette situation est normale en fonction des règles du jeu.

«On savait qu'on tombait un peu dans la craque», a souligné son agente et soeur, Stéphanie Moffatt.

Le gala de l'ADISQ aura lieu le 28 octobre. Louis-José Houde sera à la barre de la cérémonie principale, tandis que l'animation de l'Autre Gala (22 octobre) a été confiée aux humoristes Les Denis Drolet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer