Frédéric Dion: «Il y a tellement de records à battre»

L'aventurier Frédéric Dion a atteint le pôle sud... (PHOTO: FRÉDÉRIC DION)

Agrandir

L'aventurier Frédéric Dion a atteint le pôle sud géographique la veille de Noël. Il a par la suite entrepris un nouveau défi, la traversée de l'Antarctique par son centre.

PHOTO: FRÉDÉRIC DION

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Frédéric Dion continue d'écrire l'histoire. Après avoir atteint le centre de l'Antarctique le 15 décembre, il a rejoint le pôle sud la veille de Noël. L'aventurier de Notre-Dame-du-Mont-Carmel n'entend toutefois pas en rester là. Il souhaite ajouter un autre record à son palmarès déjà bien garni. Après un bon repas de Noël, Frédéric Dion a donc entrepris la traversée de l'Antarctique par son centre.

«J'ai encore de l'énergie et de la nourriture. On continue», a lancé d'emblée en entrevue l'aventurier de Notre-Dame-du-Mont-Carmel. «Je suis parti pour 65 jours d'expédition et là j'en suis à 47. Il me reste encore du temps et ce qui s'en vient est tellement beau et tellement intéressant que je ne voudrais pas manquer ça. Il y a tellement de records à battre, je serais fou de m'en priver.»

Frédéric Dion écrit l'histoire depuis son arrivée sur le continent de glace. Après avoir été la première personne à atteindre le centre de l'Antarctique - le pôle sud d'inaccessibilité - en solitaire et aussi rapidement, il a été le premier aventurier à atteindre les deux pôles en solitaire lors du même voyage. La traversée du continent ajoutera d'autres records à son palmarès.  

«Il n'y a jamais de Nord-Américain qui a traversé l'Antarctique en solitaire. Habituellement, ça se fait par le pôle sud, mais je serai la première personne à traverser l'Antarctique par son centre», précise l'explorateur qui sillonne le continent en ski tiré par un cerf-volant à traction. «Si je réussis, je vais battre cinq nouveaux records.»     

Les prochains jours s'annoncent plus faciles pour Frédéric Dion. Son trajet se fera sur un relief descendant et les vents sont normalement favorables. «Je vais passer dans les montagnes. De les revoir après 40 jours, ça va être un sentiment magnifique», souligne-t-il. 

Le nouveau défi de Frédéric Dion l'entraînera sur une route de 1130 km jusqu'à Hercules Inlet, situé à une centaine de kilomètres d'un «aéroport». «C'est mon dernier objectif, promis», dit-il en riant.

L'aventurier de Notre-Dame-du-Mont-Carmel a donc remis son matériel dans son traîneau, ajouté des vivres pour quelques jours et quitté le pôle sud pour son nouveau défi. «J'ai maintenant de la nourriture pour treize jours, maximum», note-t-il. «Il faut que les vents soient favorables. Mais aujourd'hui [vendredi], j'ai fait 151 km. Il m'en reste environ 980 maintenant.»

Le pôle sud pour Noël

Frédéric Dion est arrivé au pôle sud à temps pour la veille de Noël. Il a donc pu rencontrer et partager un repas avec d'autres aventuriers. «On a eu une belle veille et une belle journée de Noël. J'ai bien mangé et je n'avais vu personne depuis 24 jours. J'ai pu discuter avec des passionnés d'aventures comme moi. Je me suis fait de bons amis», précise-t-il. 

«Il y a toujours un petit pincement quand tu vois quelqu'un après un long moment de solitude. Tu sais que tu vas enfin discuter avec quelqu'un et avoir un contact avec un humain. C'est toujours une joie, même si je vis bien la solitude.» 

Bien qu'il ne soit pas terminé, le voyage de Frédéric Dion en Antarctique aura été merveilleux pour l'aventurier de 37 ans. Frédéric Dion présentera son voyage lors d'une série de conférences prévues à son retour. «J'ai vécu toute une aventure avec de belles péripéties. J'ai un beau cocktail d'aventures, de mésaventures, de joies et de peurs. J'aime préparer l'aventure et la vivre, mais je pense que j'aime encore plus la raconter. Mon message c'est, Osez l'aventure. Je ne veux pas que les gens viennent en Antarctique, ce n'est pas une place où aller. Je souhaite surtout que les gens vivent leur rêve.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer