Stephen Harper pour une deuxième fois à Trois-Rivières

Le chef du Parti conservateur du Canada, Stephen... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le chef du Parti conservateur du Canada, Stephen Harper, lors de son dernier passage à Trois-Rivières.

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le Parti conservateur du Canada (PCC) croit toujours en ses chances de l'emporter dans la circonscription de Trois-Rivières, si bien que les gros canons sont déployés à moins d'une semaine du scrutin électoral. Pour la deuxième fois de cette longue campagne, le premier ministre sortant Stephen Harper est attendu à Trois-Rivières pour appuyer le candidat local, Dominic Therrien.

Le chef conservateur doit être à Trois-Rivières jeudi à l'occasion d'un événement auquel la presse sera conviée. «Le premier ministre prévoit passer par Trois-Rivières pour venir appuyer Dominic Therrien, un candidat exceptionnel», a confié mardi Catherine Loubier, conseillère principale au bureau du premier ministre et porte-parole du PCC. 

Bien que nous n'ayons pour l'instant que très peu de détails sur le passage de Stephen Harper, il est clair que le chef conservateur souhaite faire mousser le vote en sa faveur en abordant des thèmes qui lui sont chers depuis le début de la présente campagne. 

«Les Québécois comprennent que seul le Parti conservateur peut défendre leurs valeurs et leurs priorités, à savoir une saine gestion des finances publiques et création d'emplois, serment à visage découvert, retrait de la citoyenneté aux terroristes, approche équilibrée pour l'accueil de réfugiés provenant de la Syrie», a ajouté par courriel Catherine Loubier. 

Comme il l'a fait lors de son premier passage à Trois-Rivières en août dernier, Stephen Harper devrait, à en croire les propos de sa conseillère principale, décocher quelques flèches à l'endroit des chefs libéral et néodémocrate. Après plus de deux mois de campagne, la lutte entre ces trois partis semble féroce à Trois-Rivières.

«Justin Trudeau et Thomas Mulcair sont déconnectés des valeurs des Québécois et ont des plans dangereux qui viendront chercher plus d'argent dans les poches des familles», a également indiqué la porte-parole du PCC.  

Le chef conservateur espère par son passage ravir la circonscription gagnée en 2011 par le NPD et son représentant, Robert Aubin. «Le premier ministre Harper compte sur l'appui des Québécois et des gens de Trois-Rivières pour l'aider à continuer sur la voie de la prospérité», a ajouté Mme Loubier. 

Rappelons que Stephen Harper est venu à Trois-Rivières en août dernier pour la première fois depuis les élections de 2008. Cette deuxième visite en Mauricie du premier ministre sortant en quelques semaines est donc pour le moins surprenante. 

Les chefs du Parti libéral du Canada (PLC) et du Bloc québécois (BQ), Justin Trudeau et Gilles Duceppe, sont venus une fois chacun en Mauricie depuis le début de la présente campagne. De son côté, le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, ne s'est pas arrêté dans la région qui a fait confiance en 2011 à son parti, alors que les trois circonscriptions de la Mauricie avaient élu des candidats néodémocrates.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer