Yvon Boivin sort les griffes

Yvon Boivin... (photo: Sylvain Mayer)

Agrandir

Yvon Boivin

photo: Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Avec le début du vote par anticipation, le candidat libéral dans Trois-Rivières, Yvon Boivin, sort les griffes en accusant de menteur le député sortant du NPD, Robert Aubin.

«Il se fait un malin plaisir de dire que mon chef n'a jamais prononcé le mot pyrrhotite alors que j'ai une preuve vidéo qui démontre le contraire. Est-ce un critère du NPD que leurs candidats doivent mentir pour gagner des votes? Est-ce que M. Aubin le fait sur d'autres sujets? Ce n'est pas ma recette. On sait que Tom ne dit pas la même chose que Thomas», a-t-il confié au Nouvelliste.

Quant aux prétentions juridiques de son adversaire conservateur, Dominic Therrien, pour régler la question de la pyrrhotite, M. Boivin rappelle que «des dizaines d'avocats travaillaient pour les conservateurs à Ottawa» sans venir en aide pour autant aux citoyens concernés.

«Notre chef s'est engagé à aider l'ensemble des victimes qui doivent réparer leur résidence. On doit circonscrire le problème et, avec Québec, mettre en place le juste prix», a-t-il indiqué.

Dans ce dossier, celui-ci se plaît à rappeler qu'il a obtenu un programme d'aide de 30 millions $ du gouvernement provincial en plus d'avoir été l'acteur clé dans la réforme du plan de garantie de résidences neuves.

Outre cette priorité, le candidat du PLC veut ramener à l'avant-plan l'économie, dans une ville qui fut «durement affectée». «Le niqab va-t-il faire créer des emplois?», lance-t-il, histoire de déplorer que les questions économiques aient été éclipsées par le port du voile.

Dans un dépliant actuellement distribué, Yvon Boivin décline les éléments de son plan de match à ce sujet. «Le développement de l'économie d'ici passe d'abord et avant tout par un député qui est à l'écoute des opportunités d'investissements et des besoins locaux. Ça passe aussi par un député qui encourage l'entreprenariat avec sa relève, qui crée de meilleurs liens avec nos entreprises et nos institutions du savoir et qui apporte un meilleur soutien aux PME», a énuméré celui qui veut aussi travailler à l'essor du port trifluvien.

Doter Trois-Rivières d'un statut historique, investir dans les logements abordables, et soutenir les aînés: voilà ses trois autres priorités.

Quand on lui demande qui sont ses adversaires dans cette campagne, il parle du candidat conservateur, qui joue la corde de «la sensibilité émotionnelle» avec le niqab, et du représentant néodémocrate, «qui dit des faussetés pour diminuer l'autre».

«Je suis le gars de la sincérité et de la vérité et nous sommes le seul parti qui peut remplacer le gouvernement conservateur. Le gouvernement libéral doit avoir un député libéral à Trois-Rivières», a conclu M. Boivin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer