Therrien veut augmenter le nombre de touristes chinois au sanctuaire

Dominic Therrien, candidat conservateur dans Trois-Rivières.... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Dominic Therrien, candidat conservateur dans Trois-Rivières.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Dominic Therrien propose de mettre à profit ses contacts en Chine pour aider le sanctuaire Notre-Dame-du-Cap à y dénicher de futurs visiteurs.

Le candidat conservateur dans Trois-Rivières a pris l'engagement de réaliser un plan d'action stratégique pour le sanctuaire s'il obtient la confiance des électeurs le 19 octobre. Cet avocat qui a vécu en Chine et à Vancouver durant de nombreuses années estime que le potentiel de ce pays de 1,3 milliard d'habitants vaut la peine qu'on s'y attarde.

«Il y a 100 millions de chrétiens en Chine. Si on va chercher uniquement 0,1 % de ces 100 millions de chrétiens, c'est 100 000 personnes!»

M. Therrien affirme avoir de bons contacts dans le secteur des affaires de même qu'à l'échelle plus politique de la Chine. Il entend tabler sur ces avantages pour inciter des Chinois en visite au Canada à venir faire un tour au sanctuaire.

Le plan d'action prévu par M. Therrien fait notamment état de l'aspect marketing. Sa connaissance de la culture chinoise permettra d'établir une méthode précise pour bien promouvoir le tourisme religieux.

«J'ai vécu à Pékin, j'ai voyagé à Shanghai et il y a très peu de sites religieux en Chine. Il y a des églises catholiques, mais ça n'a rien à voir avec le sanctuaire ou l'oratoire Saint-Joseph», assure M. Therrien.

Ce dernier se dit convaincu que l'aspect nature propre au pays est un facteur qui attirera les Chinois. Voilà pourquoi il propose de mettre en relation la direction du sanctuaire avec les autorités consulaires et des intervenants touristiques chinois dans le but de faire connaître ce «bijou».

M. Therrien a approché la direction du sanctuaire au cours des dernières semaines pour lui faire part de son projet. Pierre Montreuil, porte-parole du sanctuaire, confirme que des discussions ont eu lieu entre les hautes instances du sanctuaire et le candidat du Parti conservateur.

«Déjà, le regroupement des sanctuaires, qui inclut le sanctuaire, l'oratoire Saint-Joseph, Sainte-Anne-de-Beaupré et la basilique-cathédrale de Québec, avait dans l'idée de regarder du côté de l'Asie parce que le tourisme se développe beaucoup là-bas. Tout effort qui sera ajouté à notre démarchage et à la promotion qu'on essaie de faire sera le bienvenu, qu'il vienne de n'importe quel parti politique», déclare M. Montreuil.

Le porte-parole souligne que le sanctuaire a déjà entrepris des démarches auprès des communautés chinoises de Toronto et de Vancouver. Selon M. Montreuil, les visiteurs asiatiques du sanctuaire proviennent principalement de la Corée du Sud et des Philippines.

Tout en vantant le fait que ce plan d'action nécessite peu d'argent public, Dominic Therrien estime que les premières retombées de son initiative pourraient se faire sentir dès 2016.

Le vrai sondage, le 19 octobre

Invité à réagir aux résultats du sondage Crop-La Presse parus hier et qui placent les conservateurs en quatrième position au Québec avec 13 % d'appuis, Dominic Therrien n'a pas paru très nerveux.

«Le seul sondage qui compte, c'est celui du 19 octobre.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer