Brigade du CJE de Shawinigan: un coup de pouce aux citoyens

Dans l'ordre habituel, on retrouve Pierre-Luc Beaucage, stagiaire...

Agrandir

Dans l'ordre habituel, on retrouve Pierre-Luc Beaucage, stagiaire à la Ville de Shawinigan, Laurie Goulet, participante, Roxanne Savoie, responsable du projet, Samuel Boucher et Steve Béland, participants, Élyse Ménard et Caroline Leblanc, de la Ville de Shawinigan.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Au cours de l'été, dix jeunes du Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de Shawinigan se sont impliqués dans un projet de volontariat pour revitaliser les rives touchées par les inondations printanières. Pour souligner la fin de cette aventure de six semaines, le groupe de volontaires était invité par la Ville de Shawinigan, principal partenaire du projet, afin de recevoir les remerciements officiels de ses représentants.

Initiés par le Secrétariat à la jeunesse, les projets de volontariat des CJE visent à favoriser l'expression de la citoyenneté chez les jeunes, en plus d'être une porte d'entrée vers d'autres formes de participation citoyenne. Ces projets s'adressent à des jeunes entre 18 et 29 ans, qu'ils soient étudiants, en emploi ou en processus d'insertion socioprofessionnelle.

Tout en favorisant l'implication sociale, le CJE de Shawinigan souhaitait aussi profiter de l'occasion afin de permettre aux participants de travailler au développement d'aptitudes professionnelles transférables dans leurs emplois futurs.

Soucieux d'offrir un projet qui permettrait aux jeunes de s'impliquer directement dans leur communauté, le Carrefour a choisi pour son projet de volontariat 2017 de donner un coup de pouce aux citoyens ayant subi les effets de la forte crue des eaux printanières. 

En partenariat avec la Ville de Shawinigan, le groupe a revitalisé des bandes riveraines et détruit des barrages de castors pour permettre l'irrigation des rivières. Avec coeur au ventre, la dizaine de participants ont travaillé beau temps, mauvais temps pour accomplir leurs tâches.

Si de tels projets apportent à la communauté, ils apportent aussi énormément à ceux qui en font partie. «Les jeunes de la brigade étaient fiers d'eux. Le plaisir de travailler ensemble, le sentiment d'appartenir à un groupe et le fait de redonner à la communauté motivaient les jeunes à offrir leur 100 % chaque semaine», souligne la responsable du projet, Roxanne Savoie.

Finalement, l'approche MAP (Mes aptitudes professionnelles) a aussi été utilisée pour soutenir le développement de compétences telles que le sens des responsabilités, la débrouillardise et l'organisation.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer