Ouverture d'IGA des Chenaux: investissement de 15 M$

La famille Paquette et son équipe ont procédé,... (Sylvain Mayer)

Agrandir

La famille Paquette et son équipe ont procédé, mercredi, à l'ouverture officielle de leur nouveau magasin. Sur la photo: Francis Desrochers, Suzie Boire, Michel Paquette, Janel Paquette, Nicolas Laporte et Marie-Pier Paquette.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Voulant répondre à une demande des gens du secteur, la famille Paquette et son équipe ont procédé, mercredi, à l'ouverture officielle de leur nouveau magasin situé au 6600, rue des Alpes, à Trois-Rivières. Dès jeudi matin, 8 h, les clients pourront découvrir ce second supermarché, après celui du boulevard des Forges, réalisé au coût de 15 millions de dollars.

D'une superficie de 40 000 pieds carrés, le nouveau commerce d'alimentation, spacieux et moderne, a permis de créer près d'une centaine d'emplois. Le résultat de six années de travail par le propriétaire et maître d'oeuvre du projet, Michel Paquette.

«Dans le secteur, on s'en faisait beaucoup parler. Les gens du nord de la ville venaient déjà à notre autre IGA, mais on se faisait dire souvent qu'il manquait un IGA dans ce coin-ci et que ça serait le fun qu'il y en ait un autre», raconte l'un des copropriétaires, Francis Desrochers.

Même si le défi semble audacieux, c'est le quartier, dit-il, qui a su convaincre les promoteurs.

 «C'est surtout aussi qu'on est près des deux axes routiers, les autoroutes 40 et 55. Ça va être bénéfique. On sait qu'il va y avoir des gens de Shawinigan et de Louiseville qui, au lieu d'arrêter plus proche de chez eux, vont arrêter chez nous après le boulot, avant de repartir vers leur maison. On a vraiment ciblé ce site comme étant assez intéressant pour s'y établir», poursuit-il.

Et tenant à être un bon voisin, le nouveau IGA de la famille Paquette a distribué un certificat-cadeau de 25 dollars à une soixantaine de résidences environnantes... en faisant du porte-à-porte.

«La fin de semaine dernière, pour s'excuser, on a passé sur la rue René-Gagnier parce qu'on sait que la construction peut-être bruyante et dérangeante, avec la génératrice et la machinerie lourde. On veut être de bons voisins dans le quartier. La réponse des gens a été exceptionnelle, les gens n'en revenaient pas, ils étaient contents. Il reste quand même que le bon vieux marketing d'aller voir les gens un à un, ça reste une technique qui marche encore super bien. Les gens ont vraiment apprécié ce petit détail», décrit le porte-parole.

C'est dans une atmosphère de marché public que les consommateurs sont accueillis dans le rayon des fruits et légumes. 

On trouve aussi une grande variété de produits dans le rayon du prêt-à-manger; une charcuterie; une boulangerie; un coin bistro avec wifi gratuit ainsi qu'une poissonnerie, sans oublier la section des produits en vrac et celle des produits naturels, biologiques et sans gluten. 

Le magasin propose également une grande sélection de vins du Québec et de bières de microbrasseries. 

Il sera même possible pour la clientèle de louer le bistro pour y tenir un événement ou des réunions lorsqu'elle fait appel au service de traiteur.

Le magasin IGA des Chenaux famille Paquette comporte un volet environnemental qui, dit-on, reflète l'engagement de l'ensemble des magasins IGA. 

Mentionnons notamment le passage à un système de réfrigération au CO2 ainsi que l'ajout d'une salle de gestion des matières résiduelles qui permettra de recycler et de valoriser les cartons, les métaux, le plastique, le gras et les os, les huiles de caisson et les matières compostables.

Finalement, les clients peuvent utiliser le service d'épicerie en ligne et bénéficier des offres, des produits et de la même qualité qu'en magasin. 

Les consommateurs n'ont qu'à choisir entre le service de livraison ou la collecte en magasin.

«On souhaitait ouvrir en juin, mais on ne voulait pas manquer la fête du Travail», conclut M. Desrochers, évoquant la grève de la construction et la température comme facteurs ayant affecté l'échéancier.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer