Jeunes entrepreneurs: la relève s'organise

Les associés du bar Le Temple, Xavier Cloutier, Karl...

Agrandir

Les associés du bar Le Temple, Xavier Cloutier, Karl Lafrenière, Médrick Chartray-Caron et Louis Croteau, deviendront propriétaires de l'établissement à 100 % au courant de l'année prochaine.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Albert Brunelle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Se lancer en affaires à 21 ans, trop tôt? Pas pour les propriétaires du bar Le Temple, d'Ajust Apparel et du restaurant Pizza Pointe. Regard sur ces jeunes qui forment la relève entrepreneuriale à Trois-Rivières.

Ayant commencé leur carrière d'entrepreneur dans un appartement de la rue Marguerite-Bourgeoys, le quatuor formé de Xavier Cloutier, Médrick Chartray-Caron, Louis Croteau et Karl Lafrenière ne s'en tire pas mal... Pas mal du tout même. Nouvellement propriétaires du bar Le Temple, les jeunes hommes peuvent compter sur une réputation établie dans le domaine événementiel. 

«Ça a commencé dans notre appartement, tout le monde était toujours rendu là pour les soirées. Ça nous a donné le goût de nous partir une compagnie événementielle, le 1030. On s'est mis à organiser des événements un peu partout en région: à Trois-Rivières, à Victoriaville et à Sorel. Ça marchait vraiment bien», explique Xavier Cloutier.

Les propriétaires de la pizzéria Pizza Pointe, Félix-Antoine... - image 2.0

Agrandir

Les propriétaires de la pizzéria Pizza Pointe, Félix-Antoine Landry, Matthew Arel, William Tanguay-Talbot et Alex Calille, pourraient bien ajouter de nouveaux services au restaurant. ­

Les perspectives de croissance sont bonnes pour l'entreprise... - image 2.1

Agrandir

Les perspectives de croissance sont bonnes pour l'entreprise de prêt-à-porter Ajust Apparel. Sur la photo, les propriétaires Vincent Laneuville, Philippe Maltais, Chares-André Boudreau et Frédéric Couture.

Après plusieurs soirées réussies, l'équipe s'est mise à penser à la possibilité d'en organiser une au bar Le Temple. «C'est le plus gros bar en Mauricie, on avait confiance qu'on pouvait le remplir. C'était notre objectif depuis un bon moment», ajoute le jeune homme. 

Il faut dire que les propriétaires du bar étaient sceptiques quand Médrick Chartray-Caron les a approchés. «Des gens qui viennent les voir en leur disant qu'ils vont remplir leur bar, ça arrive souvent», confie Xavier Cloutier. Les propriétaires ont finalement accepté de leur laisser une chance une soirée où ils avaient prévu fermer le bar. L'équipe du 1030 s'est alors mise en marche. «On a rempli le bar. Il y avait 650 personnes. Le lendemain matin à 8 h on avait un appel et le partenariat avec Le Temple débutait», ajoute-t-il.

Moins d'un an après le début de l'acquisition progressive des parts de l'entreprise, le quatuor planche déjà sur de nouveaux projets. «On se lance dans l'immobilier et on a une compagnie de toitures qui s'en vient. Les projets, on en a plein et on aime ça», termine l'entrepreneur de 21 ans.

Dans un autre domaine, avec six magasins où sont vendus leurs vêtements, la marque de prêt-à-porter Ajust Apparel est aussi en pleine croissance. Propriété de Philippe Maltais, Charles-André Boudreau, Frédéric Couture et Vincent Laneuville, les quatre jeunes travaillent d'arrache-pied depuis le début de l'existence de la marque afin de faire grandir leur entreprise.

«On est des jeunes qui vont encore à l'école. C'est beaucoup de travail à travers nos emplois l'été et les études l'hiver, mais on aime ça», souligne Charles-André Boudreau.

«Dans notre domaine, il y a beaucoup de non avant d'avoir un oui. On est encore à l'étape de se bâtir une image, on mise beaucoup sur les réseaux sociaux, les défilés de mode et, surtout, notre présence. On a remarqué que quand on est sur place, nos chiffres de ventes explosent. Les gens trouvent ça intéressant de parler avec les propriétaires», explique Philippe Maltais.

Avec un chiffre d'affaires qui a doublé pour les deux premiers trimestres de l'année, les signes sont encourageants pour l'entreprise. «On a plus de 5000 followers sur Instagram, on arrive dans certains magasins pour présenter nos produits et les gens nous connaissent déjà, c'est le fun de voir que les gens parlent de nous», ajoute Philippe Maltais.

Le pari était plus risqué pour les propriétaires de la pizzéria Pizza Pointe. Alors que la folie du Planète Poutine battait son plein, Alex Calille se rappelle de la situation au départ: «Quand on a acheté, je n'y avais jamais mis les pieds. Le Planète Poutine marchait pas mal. Aujourd'hui, le Planète Poutine a fait faillite et nous, ça va super bien. On regarde pour ouvrir de nouveaux services comme la livraison et faire des commandes pour emporter», explique-t-il.

Propriété d'Alex Calille, William Tanguay-Talbot, Félix-Antoine Landry et Matthew Arel, le restaurant s'associe au bar Le Temple et à Ajust Apparel pour un événement promotionnel le 19 août. Comme quoi la jeunesse entrepreneuriale de Trois-Rivières a compris que l'union fait la force.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer