À vos marques, prêt... Déménagez!

Le 1er juillet de chaque année, c'est le... (Olivier Croteau)

Agrandir

Le 1er juillet de chaque année, c'est le jour J pour des milliers de Québécois qui doivent déménager.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Albert Brunelle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Ce samedi, à la grandeur du Québec, plus de 200 000 personnes éliront domicile à une nouvelle adresse alors que le phénomène québécois du déménagement battra son plein.

Hydro-Québec le sait, c'est ce samedi 1er juillet que 70 000 abonnés vont demander à ce que leur adresse soit modifiée. Pour éviter que leurs lignes ne surchauffent, une centaine de téléphonistes supplémentaires seront à l'ouvrage afin de répondre aux appels. «Bien que nous soyons préparés, ça reste la journée la plus chargée de l'année pour nos téléphonistes même avec nos renforts», souligne Marc-André Pouliot, porte-parole chez Hydro-Québec. Il rappelle d'ailleurs aux usagers qui pensent être parmi les 70 000 ce samedi qu'ils peuvent éviter les 20 dollars de frais en procédant au changement d'adresse par Internet.

La société d'État ne sera toutefois pas la seule à connaître sa journée la plus achalandée de l'année. Le monde de la restauration, particulièrement celui de la restauration rapide, s'attend aussi à une hausse marquée de l'achalandage. Ainsi, tout comme les déménageurs, les cuisiniers en auront plein les bras. «Nos cuisines vont être à pleine capacité. C'est comme un rush de souper qui n'arrête jamais. De l'ouverture jusqu'à 5 heures du matin, mon équipe n'arrêtera pas de travailler une seconde, ça ne ralentit jamais», explique Michel Légaré, directeur des opérations pour la chaîne Stratos.

Dans un autre ordre d'idées, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la région a publié un avis de mise en garde contre les punaises de lit. Afin d'éviter les mauvaises surprises, le CIUSSS MCQ invite la population à la vigilance lors d'un déménagement. Ces insectes piqueurs peuvent se propager rapidement. Ayant à peu près l'allure d'un pépin de pomme, la punaise de lit se nourrit de sang humain et vit principalement dans les chambres à coucher. Un ménage complet de l'immeuble à occuper et une attention particulière dans les fissures du plancher et des meubles sont autant de moyens qui permettent d'éviter une infestation. L'inspection du nouveau logis est la meilleure façon de s'assurer de ne pas se retrouver aux prises avec ce problème. Si une infestation survient malgré tout, le CIUSSS MCQ recommande d'aviser le plus rapidement possible le propriétaire de l'immeuble. Ce dernier devra alors contacter un exterminateur certifié.

De son côté, la Ville de Trois-Rivières rappelle que le système de collecte des matières résiduelles n'est pas adapté pour recevoir autre chose que les bacs standards de la municipalité. Les détritus laissés à côté ne seront donc pas ramassés au passage du camion de collecte. S'il s'agit de matériel en bon état, l'administration municipale soulève qu'il est possible de les donner à des organismes de bienfaisance. Dans le cas contraire, un écocentre peut en assurer la valorisation. Lorsqu'aucune de ces options n'est envisageable, les résidents pourront loger une requête auprès des Travaux publics pour que les biens à débarrasser soient collectés en bord de rue.

Chez SPA Mauricie, c'est également une période où ce n'est pas l'ouvrage qui manque. La journée du déménagement est souvent triste synonyme d'abandons d'animaux. «Nos cages se remplissent à une vitesse fulgurante. C'est une période de l'année où on a un grand besoin de gens qui viennent en adopter», soutient Sarah-Lise Hamel, porte-parole chez SPA Mauricie. L'organisme invite d'ailleurs les propriétaires d'animaux à appeler à l'avance pour réserver une place pour leur animal s'ils prévoient ne plus être en mesure de s'en occuper. Madame Hamel rappelle toutefois que la SPA est une ressource de dernier recours et qu'il est préférable d'offrir l'animal à l'entourage. 

«Le propriétaire est souvent le mieux placé pour déterminer l'endroit où son animal de compagnie sera le mieux», termine-t-elle.

Premiers quartiers: une brigade pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux résidents

Dans le cadre de la journée nationale du déménagement, la Démarche des premiers quartiers de Trois-Rivières a mis sur pied une brigade du déménagement qui sillonnera, au cours de la journée de samedi, les rues des districts Marie-de-l'Incarnation, du Sanctuaire et de la Madeleine et des quartiers Saint-Philippe, Saint-Sacrement et Sainte-Marguerite. Des équipes composées d'intervenants du milieu et de citoyens se rendront à la rencontre des personnes qui seront en train d'emménager et leur offriront des cadeaux de bienvenue. Cette activité, qui en est à sa septième édition, a également comme objectif de faire connaître les ressources et les services offerts dans les différents quartiers. Mathieu Lamothe




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer