Café Morgane a 25 ans

Suzanne et Guy Marcotte, les fondateurs des Cafés... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Suzanne et Guy Marcotte, les fondateurs des Cafés Morgane, se sont retrouvés mercredi pour célébrer les 25 ans de l'entreprise.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le 21 juin 1992, Suzanne et Guy Marcotte ouvraient pour la première fois leur nouveau Café Morgane, à l'angle des rues Notre-Dame et des Forges, au centre-ville de Trois-Rivières.

Mercredi midi, 25 ans plus tard, les deux associés se sont réunis dans la succursale, qui a depuis changé de coin de rue, pour célébrer cet anniversaire important et aller à la rencontre des anciens employés et clients à qui ils avaient donné rendez-vous pour des retrouvailles.

Bien que la chaîne Morgane ait été vendue à l'automne 2014 à Michel Dagenais et Brian Illick, Suzanne Marcotte a toujours continué de travailler pour la chaîne aux achats et aux projets spéciaux.

À l'occasion du 25e anniversaire, les nouveaux propriétaires lui ont donné carte blanche afin de souligner ce jour spécial, elle qui a notamment choisi d'offrir 25 % de rabais sur les cafés aux clients durant cette journée d'anniversaire, en plus d'organiser plusieurs tirages.

En 1992, le Café Morgane était l'un des premiers cafés au Québec à s'inspirer du style Seattle en offrant une carte italienne, se souvient Guy Marcotte, lui qui venait d'ouvrir une première succursale mais qui visualisait déjà que ce commerce deviendrait une chaîne importante.

«On a fait comme si c'était une chaîne dès le départ. On a documenté toutes les procédures, on a développé l'esprit Morgane et c'est ce qu'on a transmis à nos employés pendant toutes ces années», se souvient Suzanne Marcotte.

Ce premier café aura aussi eu le mérite de mettre de la vie sur la rue des Forges, qui était bien monotone à l'époque, se rappelle Guy Marcotte.

«À l'époque, le maire Guy LeBlanc avait accepté qu'on change la réglementation municipale pour qu'on puisse avoir une petite terrasse sur le trottoir. Il a été un visionnaire, car c'est devenu un pôle important sur une artère qui était un peu déserte. On a contribué à mettre de la vie au centre-ville», ajoute-t-il.

Aujourd'hui, Morgane compte 13 succursales en opération à Trois-Rivières, Shawinigan, Drummondville, Repentigny et Québec. Plus de 150 personnes y travaillent, et 4750 clients s'y rendent en moyenne chaque jour.

Bien qu'ils ne soient plus les propriétaires depuis octobre 2014, Suzanne et Guy Marcotte se disent impressionnés de voir où les nouveaux propriétaires ont emmené l'entreprise depuis la vente.

«Ils ont élargi la gamme de produits en augmentant les produits salés et en servant maintenant des potages. Ils se sont adaptés à la nouvelle clientèle. Dans le temps, les gens venaient prendre un café pour socialiser. Aujourd'hui, avec les réseaux sociaux et les textos, on se parle tout le temps au bout des doigts. On va au café surtout pour manger rapidement, étudier, tenir une réunion d'affaires. Ils ont été en mesure de s'adapter à ça et c'est tout à leur honneur», croit Guy Marcotte.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer