Chambre de commerce de Maskinongé: la situation financière s'améliore

Virginie Grenier Damphousse amorce une troisième année à... (Olivier Croteau)

Agrandir

Virginie Grenier Damphousse amorce une troisième année à la présidence de la Chambre de commerce et d'industrie de la MRC de Maskinongé.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) Lentement, mais sûrement, la Chambre de commerce et d'industrie de la MRC de Maskinongé est sur le point de régulariser sa situation financière.

La chambre de commerce est aux prises depuis quatre ans avec un trou financier de plusieurs milliers de dollars, résultat d'un détournement de fonds effectué par une ancienne directrice générale. Mais l'année financière 2016-2017 qui s'est terminée le 30 avril s'est soldée par un surplus de 28 314 $. Ce résultat positif permet d'éponger d'autant le déficit qui est passé de 38 596 $ à 10 282 $ en l'espace d'un an.

«Pour un organisme à but non lucratif, c'est difficile à régler. Ça prend du temps. Mais être à 10 282 $ c'est un gros pas en avant. L'objectif est de rayer le déficit l'an prochain», raconte Virginie Grenier Damphousse, la présidente de la chambre maskinongeoise, appelée à commenter le bilan des activités de la chambre de l'année 2016-2017.

Le fait que la chambre a été sans directrice générale durant environ cinq mois explique en grande partie le surplus budgétaire. La bonne gestion effectuée par l'équipe de direction permet d'envisager à court terme la disparition définitive de ce déficit.

Le bilan de l'année 2016-2017 a été présenté mercredi lors de l'assemblée générale annuelle de l'organisme. Selon Mme Grenier Damphousse, la chambre est entre bonnes mains avec Geneviève Scott Lafontaine à la fonction de directrice générale.

«L'embauche de Geneviève entre dans les bons coups de l'année. On est présent sur les réseaux sociaux, on valorise les membres de cette façon. Et comme organisme, on s'est donné le droit de faire des changements. La nouvelle formule du gala de la Soirée des sommets a été un succès. Pour 2017-2018, on va tenir un rallye découverte à vélo la même journée que le tournoi de golf, ce qui sera notre première activité de la nouvelle saison. On ira chercher plus de participants et tout le monde se réunira pour le souper», donne comme exemples la présidente du conseil d'administration.

L'absence d'une personne à la direction générale a toutefois eu des impacts négatifs. La chambre était davantage en mode préservation des acquis qu'en mode développement.

«On a perdu notre dg au moment du renouvellement du membership. Il y a eu une légère baisse en début d'année et on est sous les 200 membres. Mais cette année, on va remonter le membership petit à petit. Notre mandat est d'être présent sur le territoire et de valoriser les membres pour que ce soit facile d'aller en chercher. On veut devenir incontournable pour la communauté d'affaires.»

La chambre vient de se doter d'une planification stratégique qui sera valable pour les trois à cinq prochaines années. Consolider la situation financière, accentuer la notoriété de la chambre sur l'ensemble du territoire de la MRC, promouvoir et mettre en valeur les gens d'affaires et favoriser le réseautage pour créer des occasions d'affaires se retrouvent dans cette planification.

L'assemblée générale annuelle de la chambre a reconduit Virginie Grenier Damphousse à la présidence pour une troisième année. La composition du conseil exécutif demeure intacte avec le vice-président Simon Allaire, la secrétaire Élaine Giguère et le trésorier Jean-Frédéric Bourassa.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer