Une année occupée au port de Trois-Rivières

Le pdg du port de Trois-Rivières, Gaétan Boivin,... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le pdg du port de Trois-Rivières, Gaétan Boivin, a présenté mercredi le bilan des activités de 2016. Sur la photo, il est accompagné de Danielle Saint-Amand, présidente du conseil d'administration.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Avec la conclusion prochaine de son projet Cap sur 2020, le port de Trois-Rivières se lancera bientôt dans la réalisation de la suite de ce projet d'expansion et de transformation, mais celui-ci ne passera vraisemblablement pas par la conversion du hangar numéro 1 qui conservera pour les quatre prochaines années sa vocation d'entrepôt.

La direction du port a livré mercredi le compte rendu de ses activités lors de son assemblée générale pour l'année 2016. Avec 178 navires accueillis et 2,8 tonnes métriques de marchandises manutentionnées, le port est un peu en deçà des données de 2015 (203 navires et trois tonnes métriques). Il a toutefois conclu l'année avec un surplus de 1,78 million de dollars, alors que cet excédent était de 1,38 million de dollars en 2015.

«La baisse s'explique par le trafic de grain qui est très fluctuant. Mais avec ce qu'on a fait, on va en chercher des nouveaux», dit le président et directeur général, Gaétan Boivin.

Ce que le port «a fait», c'est le projet Cap sur 2020. L'investissement de plus de 130 millions de dollars a permis au port de retaper différentes infrastructures. Les travaux prendront fin d'ici décembre, soit trois ans avant l'échéancier, et donnent au port la chance d'être plus compétitif sur le marché.

«Avec nos projets et notre démarchage, on a remplacé les trafics à la baisse par du trafic neuf comme l'éolienne, les barres d'acier. On fait plus de vrac comme le nickel, le zinc», énumère M. Boivin.

Parlant de vrac, le port s'apprête à signer d'ici quelques semaines un contrat de location de son hangar numéro 1 pour quatre ans. Le client va utiliser les 70 000 pieds carrés offerts par ce hangar qui fait l'objet de beaucoup de spéculations concernant des projets à caractère touristique ou autre, mais qui n'arrivent jamais à voir le jour.

«On souhaite trouver une vocation plus appropriée pour ce secteur, mais il n'y a pas de projet concret qui est déposé. On n'a pas de projet de la Ville, ni d'autres promoteurs. On a reçu des projets, mais rien de ficelé, pas de plan d'affaires, pas de financement. Il y a une volonté de le transformer, mais ça prend un projet rentable.»

Le contrat comprendra une clause permettant au port de transférer le matériel à entreposer advenant l'arrivée d'un projet bien monté. Mais à écouter parler Gaétan Boivin, ce ne sera vraisemblablement pas celui avancé depuis quelques années par le promoteur Jean-Claude Fortin. L'homme à la tête de Place Belvédère voulait ériger un hôtel et un centre de foires près du hangar numéro 1 et utiliser celui-ci comme marché public.

«Ce projet est mort, dit M. Boivin. Avec le projet d'agrandissement au Delta, il a arrêté les discussions. Ça fait des mois que je n'en ai pas entendu parler.»

Maintenant que Cap sur 2020 est réglé, le port planche sur son plan Cap sur 2030 qui devrait permettre une expansion vers le secteur ouest. Gaétan Boivin ne veut rien dévoiler de ce plan, mais le qualifie d'ambitieux.

«Il fallait réaliser 2020 avant d'entreprendre 2030. Ce qui est le plus important est qu'on a mobilisé nos partenaires et cette collaboration va permettre de réaliser 2030, un projet qui aura une tout autre envergure. Il reste du peaufinement à faire, mais le coeur du projet est là. On est dans les stratégies, les consultations. Je suis content.»

Le port aura besoin de l'appui des gouvernements supérieurs pour réaliser ce plan de développement. Le port s'attend à confirmer ce projet d'ici le début de 2018.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer